Covid-19 - Loire-Atlantique : le port du masque est désormais obligatoire dans tout le département

À la veille des vacances de la Toussaint, le préfet vient de déposer un arrêté. À partir de samedi 17 octobre à 8h, l'ensemble des habitants de la Loire-Atlantique devra porter un masque dans l'espace public.

© Nathalie Bourreau/MaxPPP
Plus personne n'échappe à la règle.
Le préfet de Loire-Atlantique a pris ce vendredi 16 octobre un arrêté étendant le port obligatoire du masque dans l'espace public sur la totalité du département à partir de ce samedi 17 octobre, 8h. 

Pour lutter contre la propagation de la Covid-19, la France est en état d'urgence sanitaire, depuis ce vendredi 16 octobre 2020, ce qui a poussé le préfet à prendre des mesures de restriction supplémentaire. Le port obligatoire du masque sur tout le département s'applique alors, le jour-même du premier jour des vacances de la Toussaint, qui devrait générer d'importants flux de population. 

Le préfet considère que : 

La période de congés scolaires est en sus, propice dans le département à des afflux de populations touristiques ou/et résidents secondaires [...] présentant des risques liés à une surpopulation et des regroupements rendant nécessaire l'édiction de nouvelles mesures de prévention sur l'ensemble du département.
 

En Loire-Atlantique, la situation épidémiologique se dégrade toujours

"Malgré les mesures locales et nationales imposant le port du masque dans certains secteurs du territoire [...] des communes et des secteurs du département sont concernés par plusieurs foyers épidémiques et ont dépassé voir triplé les seuils d'alerte", indique l'arrêté.

À la date du 13 octobre, le territoire de la Loire-Atlantique présentait un taux d'incidence moyen de 116 cas positifs pour 100 000 habitants et un taux de positivité moyen de 8,5%.  Le masque est obligatoire pour tous les usagers de la voirie de plus de onze ans, sauf quelques exceptions telles que les sportifs et les usagers en deux-roues motorisés portant un casque avec visière baissée.

Les personnes en situation d'un handicap qui justifierait une dérogation sont également exemptées, mais doivent être munies d'un certificat médical.

De son côté, le préfet de Vendée a décidé d'imposer le port du masque sur le territoire des communes littorales pour la période des congés de la Toussaint.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société