Cet article date de plus de 5 ans

FC Nantes : en 2016, les bonnes résolutions ?

Une qualification pour les 16e de finale de Coupe de France et une victoire en championnat pour débuter 2016. Et si les Canaris s’étaient acheté une (bonne) conduite en cette période hivernale ?
Il n’y a pas lieu de s’enflammer, loin de là. D’une part, car les Nantais ont sorti une équipe de Division d’Honneur en Coupe et qu’ils n’avaient jamais perdu un match de la 20e journée de championnat sur les cinq dernières saisons de Ligue 1 disputées.
D’autre part, parce que l’AS Saint-Etienne n’avait rien à voir avec l’équipe ambitieuse et joueuse des années passées. Et que statistiquement, la 21e journée ressemble davantage à un calvaire pour les Canaris : 4 défaites entre 2007 et 2015.

En revanche, l’état d’esprit relevé en ce début d’année 2016 et la complémentarité affichée par certains binômes incitent à davantage d’optimisme. Si Lorik Cana se retrouve sur le banc de touche, il le doit aussi bien à sa méforme physique qu’à la qualité du duo Djidji-Vizcarrondo. Comme avec Djilobodji, l’international vénézuélien a trouvé en la personne du Franco-Ivoirien un joueur capable de le hisser à un niveau très correct. Et ces deux-là, associés lors de cinq des six derniers matches des Canaris, n’ont jamais connu la défaite (2 victoires et 3 matches nuls).

Un constat identique pourrait être effectué pour le milieu de terrain nantais, Touré-Gillet. Depuis la blessure de Rongier, MDZ cherchait la bonne formule. Même si l’international Belge vient tout juste d’arriver, son entente avec le Malien est indéniable. Et face aux Stéphanois, les deux nouveaux partenaires ont semblé parfaitement se comprendre. Avec un gardien de but, Rémy Riou, parfois fantasque, mais souvent décisif, une charnière centrale solide,  complémentaire et deux milieux axiaux en harmonie, le FC Nantes a les moyens de réaliser une belle deuxième partie de saison.

À condition de trouver également les bonnes associations offensives, derrière un maître à jouer du nom d’Adrien Thomasson. 7 joueurs vont donc se battre pour les 3 dernières places dans le onze de départ. Audel, Sightorsson et Sala dans un rôle d’attaquant de pointe. Bammou, Bedoya, Adryan et Iloki dans celui d’attaquant axial de complément ou de milieu offensif excentré.

Alors, ne nous enflammons pas. Mais avouez qu’il serait surprenant que le FC Nantes fasse moins bien que ces deux dernières saisons en Ligue 1 lors des mois de janvier et février : 3 petits points pris en 7 matches l’an passé, 5 unités glanés en 8 rencontres lors du championnat 2013-2014. Avec d’ores et déjà une victoire au compteur, Michel Der Zakarian et ses joueurs ont lancé leur deuxième partie de saison. Il sera intéressant de voir leur nombre de points à l’issue de la 28e journée fin février.

>> le Canariplay du 12 janvier

durée de la vidéo: 32 min 34
FC Nantes : dans #Canariplay à 15h30, on rejoue la rencontre face à Saint-Etienne ©France 3 Pays de la Loire


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes football sport ligue 1