Cet article date de plus de 5 ans

Nantes : au moins 2 500 personnes dans la rue ce jeudi, quelques incidents

Nouveau jeudi de mobilisation contre la loi travail à Nantes. Comme chaque semaine, une manifestation a eu lieu en centre-ville. Elle avait commencé dans le calme mais la mi-journée, la mairie a été attaquée par des casseurs.
La manifestation a commencé dans le calme, vers 11 heures du matin
La manifestation a commencé dans le calme, vers 11 heures du matin © Thierry Bercault
Encore une manifestation tendue ce jeudi dans les rues de Nantes. 5 000 personnes d'après les organisateurs, 2 500 selon la police, sont descendues une nouvelle fois dans la rue pour protester contre la loi travail. 

Le défilé a commencé dans le calme à 11 heures. Le cortège est passé sans incident devant le MEDEF, quai de Versailles.

La police a par la suite interdit l’accès au commissariat, obligeant les manifestants à dévier du parcours prévu. La tension était palpable entre les manifestants et les forces de l'ordre. 

Des casseurs se sont ensuite attaqués à la mairie, ce à quoi la police a répliqué par des jets de bombes lacrymogènes. La vitrine d'une agence immobilière a également été brisée.

Les policiers interdisant l’accès à la gare, par laquelle le cortège avait prévu de passer, la manifestation a pris fin vers 13 heures devant le château. Un homme a été blessé à l'arcade sourcilière et au moins une personne a été interpellée.

Des commerçants sont excédés par la répétition des manifestations et de la casse en marge de celles-ci, selon nos journalistes présents dans le centre-ville. Leurs chiffres d'affaires baisse de 20 à 30%.

>> EN IMAGES.
© Thierry Bercault
© Olivier Couvreur
Jets de peinture et tags contre forces de l'ordre.
Jets de peinture et tags contre forces de l'ordre. © Thierry Bercault
© Christophe Chastanet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loi travail manifestation économie social