• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : la guerre syndicale est ouverte à Airbus

200 manifestants ont perturbé l'accès à l'aéroport, à Airbus et à la zone industrielle les 26 et 27 mai. / © France 3 Pays de la Loire
200 manifestants ont perturbé l'accès à l'aéroport, à Airbus et à la zone industrielle les 26 et 27 mai. / © France 3 Pays de la Loire

Les syndicats sont divisés à Airbus Nantes... Si elles s’accordent sur le fond, les organisations sont divisées sur la forme : Force Ouvrière reproche à la CGT ses méthodes de protestation contre la loi travail.

Par Romane Idres

A l'aéroport de Nantes Atlantique, les traces du blocage de la CGT sont encore visibles. Cinq jours après, FO Airbus, syndicat majoritaire, dénonce  les méthodes des grévistes. D’après Michel Pontoizeau, secrétaire FO d’Airbus Nantes, la CGT « discrédite le mouvement syndical ».

Bloquer les passagers, c'est se tirer une balle dans le pied!"

Michel Pontoizeau, secrétaire FO d'Airbus Nantes

« Nous sommes contre la loi El khomeri, mais nous agissons contre cette loi de façon tout à fait différente, nous n’empêchons pas les gens de travailler. (…) Bloquer les passagers alors que ce sont eux qui prennent l’avion, qui nous font vivre toute l’année, c’est se tirer une balle dans le pied ! », ajoute-t-il, faisant référence au blocage de la zone aéroportuaire des 26 et 27 mai. 200 manifestants avaient perturbé l'accès à l'aéroport, à Airbus et à la zone industrielle.

Manifester chacun de son côté

La CGT reconnait certains débordements, mais elle affirme ne pas avoir agi dans l'illégalité. « On n'empêche pas les gens de travailler. (...) Le but, c’était de toucher à la partie économique de la zone, d’empêcher les camions venir approvisionner les entreprises. », justifie Pascal Busson, secrétaire CGT d’Airbus Nantes

Pour éviter d'autres incidents, les cégétistes d'Airbus ont décidé d'aller manifester dans les rues de Nantes demain matin plutôt que de bloquer à nouveau la zone aéroportuaire.

De son côté, Force Ouvrière appelle à manifester à paris le 14 juin.

>> VIDÉO. Le reportage de Thierry Bercault et Dominique Le Mée
Nantes : les syndicats d’Airbus divisés
La guerre syndicale est ouverte à Airbus. Si elles s’accordent sur le fond, les organisations sont divisées sur la forme : Force Ouvrière reproche à la CGT ses méthodes de protestation contre la loi travail. - France 3 Pays de la Loire - Thierry Bercault et Dominique Le Mée

 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus