Aéroport de Notre-Dame-des-Landes, deux ans après : les riverains érigent une stèle commémorative

inauguration d'une stèle ce matin par des membres du COCETA / © FranceTélévisions/Vincent Raynal
inauguration d'une stèle ce matin par des membres du COCETA / © FranceTélévisions/Vincent Raynal

Ils ont décidé de célébrer à leur manière l'anniversaire de l'abandon du projet d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Il y a deux ans pour eux s'envolait l'espoir d'en finir avec les nuisances de l'actuel aéroport.

Par Sandrine Gadet

Ce vendredi 17 janvier, sur le rond-point de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Bouguenais, une quinzaine de membres du COCETA  (collectif citoyen exposé au trafic aérien) a inauguré une stèle pour commémorer selon eux un "funeste anniversaire du déni de démocratie".

L'annonce d'Edouard Philippe, le 17 janvier 2018, d'abandonner le projet d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes ne passe toujours pas. Le COCETA dénonce cette décision qui laisse "100 000 habitants sous les nuisances sonores, arrosés de polluants toxiques dont les oxydes d'azote et les particules ultrafines".

À l'occasion de l'inauguration de cette stèle, le COCETA exige que la fermeture de l’aéroport de Nantes-Atlantique soit programmée. "Nous ne supporterons pas et n’accepterons pas 150 000 mouvements au-dessus du centre de Nantes et de sa métropole  à l’horizon 2040 ! (Déjà 70 000 mouvements en 2019). Nous exigeons que seuls, les travaux de mise en conformité pour la sécurité des usagers soient réalisés pour une durée d’exploitation jusqu'à sa fermeture définitive !" écrit Joël Sauvaget, le représentant des riverains, qui prône toujours un déménagement de l'actuelle infrastucture aéroportuaire.

Sur le même sujet

Les + Lus