Menaces d'attentat. Fin de l'alerte à la bombe à l'aéroport de Nantes-Atlantique ce mercredi 18 octobre, les passagers ont pu rejoindre l'aérogare

L'aéroport de Nantes-Atlantique a dû être évacué ce mercredi 18 octobre en fin de matinée en raison d'une alerte à la bombe. Plusieurs aéroports français, dont celui de Nantes, ont reçu des"menaces d'attentat" par mail.

L’aéroport de Nantes a été évacué à partir de 11 h 15 ce mercredi matin. Toutes les personnes qui étaient présentes dans l’aérogare ont été conduites vers l’extérieur, sur les parkings de l’aéroport.

Le trafic aérien a été totalement interrompu.

L'alerte a été levée vers 13 h 45, les passagers peuvent de nouveau accéder à l'aérogare.

Une opération de levée de doute

"Vers 11 h, l’exploitant de l’aéroport de Nantes-Atlantique a reçu une alerte à la bombe, explique la préfecture de loire-Atlantique dans un communiqué, dans le contexte Vigipirate « Urgence attentat », l’exploitant et les services de l’État ont procédé à la mise en place d’un périmètre de sécurité et engagé une opération de levée de doute".

Cette levée de doute s’est achevée à 13 h 30. Les passagers ont ensuite pu regagner l’aéroport.

"Le trafic reprendra son cours au fur et à mesure de l’après-midi", ajoute la préfecture qui précise que le parquet du tribunal judiciaire de Nantes a été saisi.

D'autres aéroports en alerte

Depuis ce mercredi matin, d’autres aéroports en France ont été évacués, à Lille, Nice, Lyon, Beauvais, Pau, Strasbourg, Biarritz et Toulouse, après des "menaces d'attentats" reçues par mail, a indiqué à l'AFP une source policière.

Des alertes à la bombe se multiplient depuis l'attentat islamiste d'Arras vendredi, au cours duquel en enseignant, Dominique Bernard, a été tué.

Le musée du Louvre a été évacué samedi, ainsi que le château de Versailles samedi, mardi et mercredi. Le lycée-collège Gambetta d'Arras où le professeur a été tué, a lui été évacué après une alerte à la bombe lundi.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité