Tourisme en Pays de la Loire. "L'effet Covid est terminé", le bilan de l'été 2023 est bon malgré la pluie

Si les activités en extérieur ont pâti d'une météo maussade en juillet dans les Pays de la Loire et que l'inflation fait chuter le panier moyen, 65 % des professionnels du tourisme ligériens se disent satisfaits de leur saison estivale 2023. La clientèle étrangère est enfin de retour et de nouvelles activités touristiques voient le jour.

La pluie n'aura pas eu raison de la saison touristique dans les Pays de la Loire. "La saison 2023 s'inscrit dans la continuité de l'année précédente", analyse l'agence de développement économique des Pays de la Loire dans son bilan de la saison touristique.

Sur les 745 professionnels interrogés par l'agence du 10 au 21 août, "65 % d'entre eux déclarent que la saison s'est déroulée conformément à leurs attentes."

Ce que confirme Roxane Baumal, directrice générale Office de tourisme de Pornic Agglomération : "La saison est satisfaisante dans le sens où la clientèle touristique, celle qui vient passer une nuit, deux nuits, trois nuits, elle était bien présente, elle est fidèle."

Mais en juillet, la météo maussade aura tout de même douché les envies des visiteurs les plus proches.

"La clientèle d'excursionnistes, celle qui vient passer la journée seulement, nous a manqué. On accuse une grosse baisse de -15%. Le bassin nantais en particulier a été très "météo réactif" : il n'est pas venu quand il ne faisait pas beau."

Roxane Baumal

Directrice générale Office de tourisme de Pornic Agglomération

Le retour de la clientèle étrangère

Si la saison reste bonne malgré la météo pluvieuse, c'est peut-être grâce au retour de la clientèle étrangère. Un tiers des professionnels interrogés l'ont constaté. À Pornic, comme à Saint-Nazaire, elle représente 15 % de la fréquentation globale, "en particulier des Allemands, Néerlandais et Britanniques."

Un panier moyen en baisse

74 % des professionnels sont aussi satisfaits de leur chiffre d'affaires. La météo "semble avoir profité aux lieux de visite et aux restaurateurs dont le taux est supérieur à la moyenne", note encore l'agence de développement économique des Pays de la Loire.

Catherine Quérard, vice-présidente du groupement national des Hôtelleries et Restaurations de France (GHR) note de son côté une forte baisse du chiffre d'affaire pour le mois de juillet "compris entre -15 et -30 % quand le mois d'août reste globalement stable, voire en légère progression sur certaines destinations phares de la côte."

Dans l'agglomération de Pornic, "les taux d'occupation chez les hôteliers et les hébergeurs restent stables, ils sont plutôt satisfaits, confirme Roxane Baumel. Mais ils constatent tous une baisse du panier moyen lié à l'inflation : on vient à l'hôtel, mais on ne prend pas le petit déjeuner. Il n'y a pas d'extra."

La météo, grande actrice de la saison touristique

"La météo a été la grande actrice de cet été, surtout sur le mois de juillet, souligne Roxane Baumal. Avec la pluie, les soirées plus fraîches, on a eu moins de monde en terrasse, beaucoup d'annulation pour des sorties en mer."

À Pornic, les locations de vélo ont été moins nombreuses que les années précédentes, tout comme les réservations de balades commentées.

À lire aussi : Tourisme en Vendée. "On attend toujours les réservations de dernière minute" : un bilan mitigé pour le mois de juillet

À l'inverse, "le cinéma, le golf, l'escape game et les parcs animaliers ont cartonné", assure Roxane Baumal.

À Saint-Nazaire, les niveaux de fréquentation des activités de loisirs culturels, patrimoniaux et les offres de découvertes industrielles, historiques et de pleine nature dépassent, eux aussi, les derniers records de 2019 et de 2022. La base sous-marine et les chantiers de l'Atlantique enregistrent ainsi respectivement des hausses de fréquentation de 55% et 24 % par rapport à l'été précédent.

À lire aussi : À Saint-Nazaire, les croisières au plus près du parc éolien en mer font le plein

De nouvelles activités touristiques

La météo capricieuse a aussi fait émerger de nouvelles activités touristiques "notamment l'artisanat, le savoir-faire... Les touristes sont venus rencontrer les gens, assure Roxane Baumal, directrice générale Office de tourisme de Pornic Agglomération. Et de citer les ateliers de fabrication de pain artisanal de "La Petite Maison dans la Prairie" qui étaient tous complets cet été ou encore la savonnerie de Marcel qui ouvrait ses ateliers à la visite pour la première fois cet été et qui "était surprise" d'accueillir autant de visiteurs.

Un retour à la normale

"Contrairement à ce qu'on entend, la saison 2023 n'est pas une saison exceptionnelle, conclue Roxane Baumal, directrice générale Office de tourisme de Pornic Agglomération. Je pense qu'on est sur un retour à quelque chose de plus médian, plus normal en comparaison avec les deux années précédentes qui ont été hors normes. On débordait, là, on revient à quelque chose de plus supportable pour tout le monde."

"L'effet Covid est sans doute terminé. La saison 2023 nous permet de voir ce qu'on peut attendre des années à venir pour une destination comme la nôtre."

Roxane Baumal

Directrice générale Office de tourisme de Pornic Agglomération

    Un défi persistant pour l'ensemble des professionnels interrogés, les difficultés de recrutement de personnel qui, selon Catherine Quérard, entraine "des restrictions d'activités et des fermetures hebdomadaires."

    L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité