Près de Nantes : ils prennent la fuite au guidon de leur scooter, rattrapés par les gendarmes, ils profèrent des insultes racistes et écrasent les lunettes de l'un d'entre eux

Publié le Mis à jour le

Lors d'une opération de contrôle menée sur la commune de Bouguenais, proche de Nantes, deux jeunes de 18 ans ont pris la fuite avant d'être rattrapés par les gendarmes. Leur interpellation n'a pas été simple.

Les faits se sont déroulés samedi après-midi alors que la compagnie de gendarmerie de Rezé menait "une opération de grande ampleur de lutte contre les violences routières sur la commune de Bouguenais", au sud de Nantes.

Une quinzaine de militaires étaient engagés dans cette opération de contrôle.

"Vers 16h30 deux jeunes individus aux guidons de leurs scooters refusaient le contrôle routier en prenant la fuite, expliquent les gendarmes, rapidement retrouvés dans Bouguenais par un binôme de militaires".

Lors du contrôle des deux jeunes de 18 ans, domiciliés à  Bouguenais, les gendarmes découvraient qu'ils n'étaient pas assurés.

En garde à vue

Alors qu'ils allaient être verbalisés pour défaut d'assurance, "la situation s'envenimait très rapidement", expliquent les gendarmes, les deux scootéristes proférant des insultes et injures contre les 4 militaires présents.

"L'un des deux finissait par écraser volontairement sur le sol la paire de lunettes d'un des deux militaires, poursuit la gendarmerie, des insultes à caractère raciste était également proférées à l’endroit de l'un des quatre militaires en raison de ses origines".

Placés en garde à vue pour ces faits, les deux jeunes mis en cause refusaient cette mesure "en se rebellant très violemment obligeant les quatre militaires présents à user de la force pour procéder à leurs interpellations".

Ils ont cependant été conduits à la gendarmerie de Bouguenais pour être auditionnés, continuant à insulter les gendarmes pendant leur transfert.

Les quatre militaires présents lors de l'arrestation ont été entendus et ont déposé plainte contre les deux jeunes gens.