• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

CHU de Nantes : les personnels à bout de souffle

Le CHU de Nantes, février 2018 / © Luc Prisset , France 3 Pays de la Loire
Le CHU de Nantes, février 2018 / © Luc Prisset , France 3 Pays de la Loire

Réunis en assemblée générale, les personnels en grève des services d’orthopédie et de dermatologie du CHU de Nantes, auxquels se sont joints des hospitaliers de différents services, appellent l'ensemble des personnel à un rassemblement le 29 mars.
 

Par Céline Dupeyrat

"Arrêts non remplacés, augmentation de la charge de travail, déploiement de robots (pharmacie, bactériologie) qui entrainent  des suppressions de postes", pour le syndicat Force Ouvrière la liste des dysfonctinnements au sein des différents services s'allonge chaque jour un peu plus.


Des cadences qui augmentent


Entre 2015 et 2018, le nombre de jours d’absence pour maladie professionnelle aurait augmenté de 80 %. Elle avaient déjà fait un bond  de 45,8% entre 2013 et 2014.

"Le coût de ces arrêts, c’est plus de 6 millions d’euros par an soit l’équivalent de plus de 125 postes, soit 1500 mensualités de remplacement et le nombre d’heures supplémentaires non payées ou non récupérées correspond à plus de 99 ETP . Soit 1 188 mensualités de remplacement sans compter celles qui ont été rémunérées", constate le syndicat.
 

Moyens insuffisants



Les personnels exigent aujourd'hui :"les remplacements de tous les arrêts et la création de postes à la hauteur des besoins,  la mise au stage immédiate des contractuels, afin de pouvoir recruter les personnels dont les services ont besoin".

Pour les représentants de FO : "la construction d’un nouvel hôpital ne doit pas se faire sur le dos des hospitaliers".

Le directeur général présent au CHU le 21 a refusé de recevoir une délégation de grévistes, les personnels appellent donc à un rassemblement vendredi 29 mars à 10 heures.


 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus