Cinéma. En 2023, un retour de la fréquentation porté par une année riche en films

Les cinémas ont fait en 2023, des entrées similaires à celles de l'avant crise sanitaire. Des chiffres possibles grâce à une année riche en production, de quoi rassurer les professionnels du secteur.

Le grand écran dresse le bilan. L’année 2023 aura été pour les salles de cinéma l'heure du retour à la normale. Après le covid et la difficile reprise, l'industrie du 7e art se remet sur pied.

Une année riche en films avec de grosses productions qui ont boosté la fréquentation des salles. On pense évidemment à "Barbie" et "Oppenheimer" mais d'autres sorties ont aussi marqué l'année, "Les Trois mousquetaires"," Anatomie d'une chute","Le garçon et le Héron" ou encore "Killers of the flower moon". Une tendance qui se confirme dans l'agglomération nantaise.

Des cinémas plutôt optimistes

"Le début d'année a été boosté par la sortie d'Avatar, en décembre 2022. En avril on a eu des vacances scolaires phénoménales avec Les Trois mousquetaires, Alibi.com et Super Mario Bros. Et puis on a eu un été fantastique avec Barbie et Oppenheimer." se réjouit Jean Hullin, directeur d'exploitation des cinémas Pathé Nantes et Saint-Herblain. Dans ces deux salles, le cap du million de téléspectateurs a été franchi en 2023. 

Le cinéma n'est pas mort, on a toujours autant de sorti. 2023, c'est le grand retour de tous les studios

Jean Hullin

Directeur d'exploitation Pathé Nantes et Saint-Herblain

En périphérie nantaise, dans le quartier de Chantenay est installé Le Concorde, un cinéma indépendant. 2023 a été aussi une année très encourageante. "On est sur la bonne voie, on n’est pas encore au niveau des années précovid, mais on s'en approche" précise Sylvain Clochard, directeur de la structure.

Pour lui, ces dernières années ont montré une véritable appétence des spectateurs pour le grand écran, cela conforte un projet d'agrandissement. D'ici 2027, Le Concorde devrait passer de 4 à 7 salles et multiplier la capacité des fauteuils par 3. "Mais surtout, on va créer un vrai lieu de vie avec des bars, des endroits pour se restaurer et une librairie." ajoute le directeur du cinéma. 

Retour des grandes productions

"2023 a quand même marqué le retour des grandes productions américaines" rappele Sylvain Clochard. La pandémie de Covid-19 avait figé beaucoup de grosses productions, comme Disney par exemple. Mais si les films outre-atlantique ont marqué l'année, ce ne sont pas les seuls. 

Le centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) estime que les films français ont fait 71,9 millions d'entrées en 2023. Selon l'organisme, la France est l'un des pays où la reprise de fréquentation est "la plus dynamique". Ce phénomène s'expliquerait principalement par la forte production nationale. Les films français représentent presque 40 % de la part de marché national. 

Si le retour des grandes productions a été salutaire pour les professionnels du secteur, 2024 risque d'être un peu plus difficile. Les effets de la grève à Hollywood, qui a duré 118 jours entre mai et novembre 2023, devraient se faire ressentir dans les salles françaises dès le début d'année. 

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv