Cœur d'Anne de Bretagne dérobé : une association propose une négociation confidentielle aux voleurs

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Ils ont à cœur le personnage de la Reine de France mais elle n'en a plus... Dans un communiqué, un collectif propose d'entrer en contact avec les malfaiteurs, par mail, pour organiser une restitution confidentielle du reliquaire dérobé.

Par Cathy Dogon

L'idée pourrait sortir tout droit d'un film policier. Une association - le comité Anne de Bretagne - suggère de se poser comme médiateur confidentiel dans les négociations entre les malfaiteurs et la police pour la restitution du reliquaire d'Anne de Bretagne. 


Dérobée dans la nuit de vendredi à samedi avec deux autres pièces du Musée Dobrée, cette pièce d'orfèvrerie est un trésor nantais qui risquerait d'être fondu. Impossible de passer inaperçue sur les réseaux de reventes... La seule option pour les voleurs, selon le conseil départemental, serait de récupérer son or. 

Cette association, unie en 2014 pour les 500 ans de la mort de la Reine de France, tente d'établir un dialogue et de mettre en confiance les cambrioleurs, pour le moment encore inconnus. Pour cela, une adresse mail : annedebretagne2014@free.fr et la promesse de l'anonymat. 

Collectif regroupant plusieurs associations bretonnantes, il répertorie sur son site tous les articles de presse mentionnant la Duchesse de Bretagne. le Comité Anne de Bretagne promeut aussi l'unification des "cinq départements bretons", dont la Loire-Atlantique ferait partie. La duchesse est en effet le symbole contre "la partition de ce territoire", un argument qu'ils utilisent d'ailleurs dans leur communiqué.

Sur le même sujet

Nuit blanche des chercheurs 2018

Près de chez vous

Les + Lus