CONCERT. Quand le rap rencontre le jazz, c'est Pumpkin & François Poitou sur la scène de La CoLAB

replay
Publié le

La CoLAB, c'est plus qu'une scène, c'est une tribune pour le meilleur de la musique en Pays de la Loire. Pour sa 6ᵉ émission, place à la fusion des harmonies. La rappeuse Pumpkin et le jazzman François Poitou cohabitent pour nous offrir un concert choc et invitent leur compatriote nantaise, Shadéblauck.

C’est tout l’ADN de La CoLAB qui se concentre dans ce nouveau numéro ! D’un côté : Pumpkin (autrefois en duo avec le beatmaker Vin’s da Cuero, également à la tête du label nantais Mentalow Music). Une rappeuse sous tension, ronde par les formes, moins par les mots.

Éternelle voyageuse, c’est désormais aux côtés de François Poitou qu’elle aiguise son flow. François Poitou ? Échassier barbu tout en suspension, contrebassiste de jazz et de musique de chambre en clair-obscur, cherchant sans cesse à fuir les horizons (d’où son appétence – aussi – avec l’impro). Soit le feu et la glace pour, en duo, plus de condensation.

Ça va jazzer

Car si le principe de l’émission est de mailler la région, faire s’entrechoquer les univers, voire faciliter le compagnonnage entre générations [un hôte identifié et son jeune invité qui, entre deux lives et explications, réalisent un inédit sur scène spécialement pour l’occasion], le projet de Pumpkin & François Poitou portait déjà en lui l’art du trait d’union.

La fusion, plutôt que l’acquisition. Une réconciliation entre styles à sous-genres et immigrations, dont la symbolique rappelle toute la dimension : construire un objet protéiforme où le jazz et le rap sont en cohabitation, c’est en effet rappeler les influences boomerang du Sud sur le Nord. C’est refuser les oppositions, dans une ville (Nantes) qui joue depuis son origine sur les contradictions.

Loin de la simple synthèse donc, l’exercice – éternellement en mouvement – vise surtout à décloisonner les pratiques et les populations. Pas étonnant que François Poitou cherche constamment à en redéfinir les classiques et représentations, s’associant autrefois avec une chanteuse argentine, puis tunisienne, entre autres invitations. Tout aussi logique et légitime que Pumpkin ait participé à de nombreux tremplins ou ateliers d’écriture en MJC, milieu scolaire et carcéral... En commun : le besoin de transmission.

Extrait bonus de Pumpkin & François Poitou : "Brest"

Hip-hop hop hop

C’est sur ces principes et fondations que la paire a invité la jeune rappeuse Shadéblauck, issue d’un des repérages de Pumpkin, veillant ainsi à mettre en valeur la scène féminine (trop rare) du genre...

Une rencontre qui, pour en garder toute la spontanéité, a été répétée pour la première fois quelques minutes avant l’émission ! (et ce, même si une basse défaillante a failli compromettre le trio). Avec, en prime : un morceau de chauffe offert au public, non filmé – preuve de la beauté du cadeau.

Interview de Shadéblauck

Pas mécontente de la prestation, Pumpkin apparaît d’ailleurs comme simple spectatrice lors d’autres émissions. C’est beau.

> Facebook.com/PumpkinIsOrange

> Facebook.com/FrancoisPoitouMusic

> Facebook.com/Shadeblauck

En bonus de l’émission : retrouvez sur nos réseaux l’interview et performance solo de Shadéblauck.

► À voir sur france.tv dans notre collection La CoLAB

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité