Coronavirus : les bars ferment totalement dans le Maine-et-Loire et à 22h en Loire-Atlantique

A partir de ce soir minuit tous les bars du Maine-et-Loire ferment pour six semaines, conséquence du couvre-feu.  En Loire-Atlantique, ils devront fermer le soir à 22h. 

Fermeture des bars à 22h en Loire-Atlantique
Fermeture des bars à 22h en Loire-Atlantique © Juliette Poirier
"La situation sanitaire est grave" ce sont les mots d'introduction de Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l'Agence Régionale de Santé pour les Pays de la Loire lors du point qu'il a fait ce vendredi matin avec le préfet de Région Didier Martin. "J'en appelle à un sursaut citoyen" a-t-il ajouté. 

Selon les simulations faites par les services de santé, une très grande partie de la population va être contaminée dans les jours, les semaines à venir. Et si, pour beaucoup, cela donnera peu voire pas de symptômes, de 5 à 10 % des malades déclarés passeront par la réanimation. "Dans les scénarios les plus élevés, c'est la saturation des services de santé', annonce Jean-Jacques Coiplet.
 

"Il est encore temps d'agir"

En Pays de la Loire, le taux d'hospitalisation augmente. De 179 hospitalisations de cas covid le 15 octobre, on est passé à 274 sept jours plus tard. 

"Il est encore temps d'agir" précise la directeur de l'ARS qui rappelle l'importance des gestes barrières et pointe du doigts certains comportements jugés dangereux. 

"A Nantes, hier dans le centre-ville, se désole-t-il, on trouvait encore des gens dans la rue sans masque, sans respect des distances et (citant une situation dans un autre département) lors d'un contrôle à l'occasion d'un tapage nocturne, 45 personnes réunies dans un appartement de 70 m² !"

Le Maine-et-Loire est en couvre-feu mais "les autres s'en approchent" prévient-on à l'ARS. Toutefois, la généralisation sur toute la région de cette mesure ne semble pas, à ce jour, inéluctable.

Néanmoins de nouvelles mesures ont été annoncées par le préfet de Loire-Atlantique.
 

Fermeture des bars dans le Maine-et-Loire

C'est une conséquence du passage en couvre-feu. Dans tous les départements concernés, les bars devront fermer à partir de ce soir minuit. Ce sera donc le cas dans le Maine-et-Loire, seul département en couvre-feu en Pays de la Loire. Une fermeture pour six semaines.

En Loire-Atlantique, à partir de ce samedi 24 octobre, les bars fermeront à 22h (ce qui était déjà le cas à Châteaubriant). "Les restaurants ne pourront se transformer en bar, ils ne serviront de l'alcool qu'aux personnes venues consommer un repas" précise le préfet Didier Martin.

La vente d'alcool sera interdite  de 22h à 6h du matin. Interdites également les buvettes associatives ou autres à partir de ce samedi matin. 

A la demande de plusieurs maires qui avaient constaté que les vestiaires des équipements sportifs se transformaient parfois en lieu de 3ème mi -temps, en Loire-Atlantique , ils seront fermés dorénavant (hormis les vestiaires des piscines).

Le discours est clair, il s'agit au delà des victimes d'éviter la saturation des services de santé. A ce jour, dans la région, 200 lits sont occupés par des patients covid, dont 50 en réanimation. Et même si l'on constate, nous dit-on, une stabilisation, on s'attend à une nouvelle progression. 

Afin de se préparer, l'ARS a demandé aux établissements de se projeter sur une simulation de 345 lits de réanimation covid et non covid. Au cas où.
 

Plan blanc au CHU de Nantes

Au CHU de Nantes, le plan blanc a été déclenché. Pour le moment, pas de déprogrammation des interventions non urgentes mais on organise les renforts (sans plus de détails). Dans les cinq grands hôpitaux de la région, des unités de soins continus sont transformées en lits de réanimation. Le point positif, c'est qu'en Pays de la Loire, le nombre de jours passés en réanimation (6 à 7 jours) est en moyenne inférieur au niveau national.
 

Des clusters dans les EHPAD

182 cas de covid ont été signalés dans des EHPAD des Pays de la Loire et 28 clusters. L'un d'eux, se trouve dans un établissement de Château-du-Loir, en Sarthe où sur 49 résidents, 42 on été testés positifs !
 

Le Vendée Globe maintenu mais...

Le départ du Vendée Globe aux Sables d'Olonne n'est pas remis en question mais le préfet de Vendée pourra être amené à faire évoluer le protocole sanitaire.
 

Des zones plus touchées

Dans la région, plusieurs zones sont plus particulièrement surveillées. C'est le cas pour la région de Clisson, les Herbiers, Montaigu, les Essarts et aussi dans le Maine-et-Loire pour la région des Mauges et de Saumur. La circulation du virus y est très active.


 
Aides aux entreprises impactées
Les professionnels touchés par les mesures liées à l’état d’urgence peuvent solliciter trois
dispositifs d’aide aux entreprises :
• l’augmentation du volet 1 du fonds de solidarité pour les professionnels du secteur
de l’Hôtellerie Restauration pouvant aller jusqu’à 10 000 euros dans la limite de 60 %
du chiffre d’affaire ;
• exonération de charges sociales en lien avec l’URSSAF ;
• prise en charge du chômage partiel à 100 % jusqu’au 31 décembre 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société