Coupe de France de volley-ball. "Un match de ouf ! ", les Neptunes remporte leur premier titre

Elles l'ont fait et sans trembler une seconde. Une domination presque insolente ; 3 sets 0. Les volleyeuses nantaises des Neptunes ont remporté ce samedi soir 30 mars à la halle Georges Carpentier de Paris la première Coupe de France de leur histoire.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Historique ! Les Neptunes ont écrit une très belle page de leur histoire ce samedi soir 30 mars. Sur le papier, l'affiche s'annonçait serrée face à Mulhouse. Au final, les Nantaises ont dévoré toutes crues les filles de l'est. Un match maîtrisé de A à Z, plié 3 sets à 0.

Un match de Ouf ! 

On a fait un match de ouf dans tous les secteurs de jeu. On ne s'attendait pas à un tel score

Amélie Rotar

Réceptionneuse/attaquante des Neptunes

"Ce soir, on a montré que nous avions de grandes qualités physiques et collectives", martèle l'attaquante de 1,88 m.

Je suis tellement fière de gagner ce trophée avec ce groupe incroyable !

Amélie Rotar

Receptionneuse attaquante des Neptunes

"Il reste les plays off et on espère faire aussi bien ! ", conclut l'internationale française.

À la tête de cette équipe en or, Amandine Giardino, capitaine exemplaire qui fêtait ce samedi soir ses 29 ans.

C'est fou putain, vraiment, on est trop contentes ! Première Coupe de France pour le club, on a une équipe incroyable !  3/0 on le sentait ! C'est le plus beau cadeau pour moi. J'ai hâte de rentrer et qu'on fasse la fête 

Amandine Giardino

Capitaine des Neptunes

Oubliées les défaites et les finales perdues de 2014, 2016 et 2019. En une soirée, les volleyeuses ont rattrapé des années de vaches maigres en inscrivant en lettres d'or un premier titre à leur palmarès. Un sacre mérité et sans surprise pour l'entraîneur.

Sur une finale, il peut tout arriver. Moi ce que j'ai dit aux filles, c'est de jouer leur volley, nous n'avions rien à faire d'extraordinaire, nous avons une équipe de gros niveau avec une super ambiance de travail.

César Hernandez Gonzalez

Entraineur des Neptunes

Dominatrices de bout en bout, portées par un public en surchauffe, les volleyeuses nantaises n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires et tué la rencontre d'entrée de jeu. 

Finale masculine ce dimanche 31 mars

Ce dimanche 1ᵉʳ avril, ce sera au tour des garçons de Nantes Rezé d'en faire autant. Ils jouent, eux aussi, leur finale de Coupe de France face à Montpellier. Les volleyeuses nantaises seront dans les gradins de hall Carpentier pour les soutenir. 

Alors pourquoi pas un doublé ? Pour le central des volleyeurs nantais ; "On sait qu’une des clés sera notre service, parce qu’ils ont de bons centraux, si on arrive à les sortir du plan de jeu, ça nous facilitera la tâche. Il faudra aussi être intelligents sur les phases de reconstruction et sur les balles hautes quand leur bloc sera en place". Coup d'envoi à 15 h 30.

Avec Anthony Brulez et David Jouillat

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv