Covid 19 : l'épidémie repart à la hausse en Pays de la Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni .

Avec 400 morts la semaine du 14 novembre, les chiffres du Covid-19 sont mauvais à l'échelle nationale. Et les Pays de la Loire suivent la tendance : les indicateurs de contamination et d'hospitalisation dans la région sont en hausse après quatre semaines de diminution.

Selon les chiffres publiés par Santé publique France sur leur dernier bulletin de surveillance épidémiologique publié le 25 novembre, la situation se dégrade en Pays de la Loire sur la semaine du 14 au 20 novembre 2022.

Le taux d'incidence augmente de 50% en une semaine

"On assiste à un rebond épidémique depuis trois à quatre semaines," confirme Nicolas Durand, directeur général par intérim de l'Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire.

"Il s'accélère ces derniers jours puisqu'on a doublé le taux d'incidence depuis quinze jours," souligne celui qui est également directeur santé publique et environnementale de l'ARS .

Dans la région, le taux d'incidence régional est de 282 personnes positives pour 100 000 habitants testés, soit une hausse de 25% par rapport à la semaine du 7 au 13 novembre 2022.

Le taux de positivité est quant à lui de de 31%, ce qui représente une augmentation de 5 points par rapport à la semaine précédente.

Les hospitalisations en hausse également

Selon l'ARS, les hospitalisations repartent également à la hausse avec des chiffres de la semaine du 21 au 27 novembre 2022, en augmentation "significative mais légère" selon Nicolas Durand. Il reste sur ses gardes :

Il faut être très prudent car les hospitalisations surviennent avec un décalage dans le temps, en général quinze jours après la reprise des taux d'incidence. D'autre part, les hôpitaux de la région sont en tension. Nous craignons que la COVID rajoute à ces tensions.

Nicolas Durand

directeur général par intérim de l'ARS des Pays de la Loire

Pour l'instant, les hospitalisations sont constantes, principalement pour des formes légères toujours selon l'ARS, ce que corrobore le dernier communiqué publié le 25 novembre par Santé publique France. Ce dernier indique que "les recours aux soins pour suspicion de Covid-19 restaient stables à un niveau bas dans les services d’urgences de la région".

La nouvelle campagne de vaccination à la peine

Dans une pharmacie d'un centre commercial de Nantes, on assure qu'"on fait davantage de vaccination COVID qu'on a pu en faire," dit Isabelle Devineau, notamment depuis quinze jours avec la cinquième dose pour les personnes âgées ou fragiles.

"On en a toujours fait mais là je crois qu'il y a une prise de conscience et que les gens viennent faire leur rappel vaccinal" indique la responsable de l'officine. Dans cette pharmacie, on pratique environ 70 vaccinations par semaine.

Avec les petites pathologies saisonnières, les gens se font davantage tester depuis dix jours. D'habitude, on fait une trentaine de tests par jour. Là on en réalise entre 80 à 100.

Isabelle Devineau

pharmacienne à Nantes

Pourtant, ce constat est trompe-l'œil. Pour les responsables de l'ARS des Pays de la Loire, la nouvelle campagne de vaccination patine clairement. "On a actuellement un taux de rappel vaccinal qui est de l'ordre de 10%" indique Nicolas Durand, le directeur Santé publique et environnementale de l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire.

Et de rappeler que pour le public concerné, notamment les personnes âgées de plus de 80 ans, le rappel peut intervenir rapidement, "trois mois après la dernière injection ou la dernière infection" assure Nicolas Durand.

Qui est éligible ? Quand faire son rappel automnal ? Où se faire vacciner ?

Vous trouverez la réponse adaptée à toutes ces questions sur la nouvelle page dédiée du site de l'Agence régionale des Pays de la Loire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité