COVID-19 - Nantes : XAV-19, le candidat médicament de Xenothera en bonne voie de validation par les autorités de santé

Le président de la République en visite à Nantes avait annoncé l'intention du gouvernement de précommander 30 000 doses du médicament XAV-19 au laboratoire nantais Xenothera, un décret autorise cette précommande, le laboratoire attend la confirmation d'un jour à l'autre.

A Nantes, Xenothera, une biotech, start up spécialisée dans le domaine du médical, travaille sur une formule pour lutter contre le covid 19
A Nantes, Xenothera, une biotech, start up spécialisée dans le domaine du médical, travaille sur une formule pour lutter contre le covid 19 © France 3 Pays de la Loire

Le candidat médicament XAV-19 développé à Nantes par le laboratoire Xenothera et le professeur Raffi, chef du service des maladies infectieuses au CHU, termine actuellement les essais cliniques de phase II. 350 patients dans 35 hôpitaux ont reçu ce traitement.

Ce n'est pas un vaccin, mais un médicament qui permet d'atténuer les effets de la COVD-19 dès que la maladie nécessite une hospitalisation. Le XAV-19 est destiné aux cas modérés à graves, en début d'hospitalisation, pour éviter le passage en réanimation.

Le décret paru le 10 avril autorise la précommande de 30 000 doses du XAV-19, le laboratoire nantais attend la concrétisation de cette décision d'un jour sur l'autre. Le président de la République, lors de sa visite à Nantes le 11 février dernier, avait manifesté son intérêt pour ce traitement.

Les essais cliniques de phase III se dérouleront ensuite jusqu'en juin. Les résultats obtenus jusqu'à présent donnent d'excellentes raisons d'être optimiste pour la suite.

Le XAV-19 est un anticorps polyclonal efficace contre les variants du virus de la COVID-19 dits "britannique", "sud-africain", "brésilien", "danois" et "écossais". On dénombre plus de 15 000 mutations du SARS-Cov-2. Il faut donc un médicament capable de réagir à toutes les mutations possibles de la maladie. Traitement et vaccin sont les deux armes dont on dispose pour éradiquer le virus.

La production n'est pas encore entrée en phase industrielle. Xenothera prévoit de produire son médicat à hauteur de 200 000 doses à partir du mois de septembre prochain.

À noter : une personne hospitalisée au CHU de Nantes peut demander à participer à l'essai Polycor, le nom du dispositif mis en place pour les essais du XAV-19.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société