Disparition de Steve à Nantes : le corps repêché est bien celui du jeune homme

Tag "Où est Steve" sur le quai Wilson à Nantes / © France Televisions - Jean-Marc Lalier
Tag "Où est Steve" sur le quai Wilson à Nantes / © France Televisions - Jean-Marc Lalier

Le procureur de la République de Nantes a annoncé ce mardi midi l'ouverture d'une information judiciaire, au lendemain de la découverte d'un corps dans la Loire. 

Par Fabienne Béranger

Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes, a annoncé ce mardi midi que le corps repêché lundi en fin d'après-midi en Loire, à hauteur de la grue jaune du quai des Antilles à Nantes, est bien celui de Steve Caniço.

Il avait un peu plus tôt annoncé l'ouverture d'une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire", au lendemain de la découverte d'un corps dans la Loire.

"L'autopsie du corps découvert hier (lundi ndlr) après-midi dans la Loire, ainsi que l'ensemble des investigations aux fins d'identification, seront réalisées dans le cadre de cette information judiciaire", a écrit Pierre Sennès, dans un communiqué.

Si les résulats de l'autopsie pratiquée ce mardi matin sur le corps repêché ne seront connus que dans les prochains jours, en revanche les résultats de l'identification du corps sont annoncés pour ce mardi.

Steve Maia Caniço, 24  ans, a été vu pour la dernière fois quai Wilson à Nantes lors de la fête de la musique. Nul ne l'a revu depuis l'intervention policière au cours de laquelle 14 personnes ont fini dans la Loire.
 

"J'ai aperçu une boule"

En fin d'après-midi ce mardi 29 juillet, c'est le capitaine du Navibus, navette qui relie Nantes à Trentemoult, qui a repéré le corps flottant à la surface de l'eau.

"J'arrivais de Trentemoult, j'allais pour faire ma rotation jusqu'à Gare Maritime et, à ce moment-là, j'ai aperçu une boule, on aurait pu croire un animal, une bête", a expliqué Nicolas Le Bodo, "j'ai eu le doute, j'ai mis un premier coup de jumelles vers le milieu du quai des Antilles". 

Il choisi de faire un détour à la rotation suivante, "remettre un coup de jumelles pour être sûr".

"J'ai aperçu ce qui ressemblait à une partie arrière de corps, un jean, un caleçon. Dans le doute, j'ai appelé les pompiers", a poursuivi le capitaine du Navibus.
 

"L'IGPN ne réglera pas la question"


Mardi soir, Cécile de Oliveira, l'avocate de la famille Caniço indiquait qu'il était fort probable que ce soit Steve qui a été repêché, au vu notamment d'un bijou retrouvé sur le corps.

Et d'ajouter que s'il s'avère qu'il s'agit bien du corps de Steve Caniço, il y aura une évolution juridique, probablement, de l'enquête qui permettra de connaître "les circonstances exactes qui ont amené sa chute dans la Loire". 

Le député LFI Eric Coquerel veut que "justice soit faite" et confirme la demande de commission d'enquête parlementaire de son parti après la découverte du corps de Steve. 

"Il va falloir maintenant que la justice soit faite", a réagi sur BFMTV le député de Seine-Saint-Denis car selon lui, "on voit bien que les circonstances de la mort de Steve ont tout à voir, très certainement, (...) avec la charge policière ce soir-là", comme "les vidéos l'ont montré".
    
"L'IGPN ne réglera pas la question, on estime depuis longtemps que ce n'est pas à la police d'enquêter sur la police", a-t-il ajouté, réclamant que "la justice s'en mêle".
 
"Nous demandons aussi une commission d'enquête sur les circonstances globales qui sont arrivées ce soir-là", a rappelé le député.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus