• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Nantes : “pas de lien entre l'intervention de la police et la disparition” de Steve Caniço, annonce Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé après l'identification du corps de Steve Maia Caniço / © ludovic MARIN / AFP
Le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé après l'identification du corps de Steve Maia Caniço / © ludovic MARIN / AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe a pris la parole ce mardi après-midi après l'identification formelle du corps de Steve Maia Caniço à Nantes. Selon le rapport de l'IGPN, il n'y a pas de lien entre la disparition du jeune homme et l'intervention des forces de l'ordre.

Par Fabienne Béranger

"Le décès de Steve Maia Caniço est un drame qui nous touche tous, je voudrais exprimer mon émotion, celle du gouvernement et adresser aux parents de ce jeune homme mes plus sincères condoléances", c'est par ces mots qu'Edouard Philippe a débuté son allocution ce mardi après-midi, "je sais que les mots sont peu de choses quand on perd son enfant mais je souhaite les rencontrer prochainement avec le ministre de l'Intérieur", a poursuivi le Premier ministre par "volonté de transparence totale".
Edouard Philippe a annoncé que les conclusions du rapport de l'IGPN, la police des polices, seraient rendues publiques "dès aujourd'hui".

"Celui-ci indique, qu'à la lumière des faits connus à la date de sa rédaction, je cite : il ne peut être établi de lien entre l'intervention des forces de police et la disparition de monsieur Steve Maia Caniço" a poursuivi le Premier ministre.
 

"Des interrogations sur la préparation de cet événement"

"Ce rapport met en évidence des difficultés liées à l'intervention consécutives à des jets de projectiles en direction des policiers et menées dans un rapport de force défavorable qui a conduit à l'emploi de moyens lacrymogènes", a précisé Edouard Philippe.

Selon ce rapport, sont également mises en évidence "des interrogations sur la préparation de cet événement".

"Dans quelles conditions les sound system ont-ils pu être installés sur certaines parties des quais de la Loire ne disposant ni de garde-corps ni de barriérage ? Compte-tenu de la proximité immédiate de la Loire et du risque de chute dans le fleuve,
 les mesures préventives étaient-elles adaptées et proportionnées ?".

Une autre question pour le Premier ministre concerne les forces de police sur place : "disposaient-elles d'une conduite à tenir suffisamment claire face aux éventuels troubles à l'ordre public" et d'informations nécessaires pour "prendre les décisions appropriées ?"

"Plus de 5 semaines après les faits, le déroulement de cette soirée, l'enchainement des faits restent confus, je ne peux évidemment pas m'en satisfaire", a précisé Edouard Philippe qui a annoncé qu'il allait saisir dès ce mardi l'inspection générale de l'administration "pour aller plus loin et comprendre les conditions d'organisation de l'évènement par les pouvoirs publics, mairie et préfecture, ainsi que par les organisateurs privés".

Les conclusions de ce rapport seront connues sous un mois et "rendues publiques"

"L'engagement du gouvernement (...) est de faire toute la lumière sur les causes de ce drame et d'en tirer toutes les conséquences",
a conclu le Premier ministre.

► Le discours d'Edouard Philippe
Edouard Philippe, discours du 30 juillet 2019

Ce que dit le rapport de l'IGPN

L'intervention des forces de l'ordre à Nantes lors de la Fête de la musique, en riposte à de "très nombreux jets de projectiles", "était justifiée et n'est pas apparue disproportionnée", selon l'enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) publiée mardi.

La "police des polices" conclut également qu'"il ne peut être établi de lien entre l'intervention des forces de police (...) entre 04h20 et 04h52 quai Wilson à Nantes et la disparition de M. Steve Maia Caniço après 04h dans le même secteur".

Su son compte twitter, le journaliste du Monde, Nicolas Chapuis, estime "incompréhensible" le choix de garder ce rapport "en réserve pour le publier le jour où on retrouve le corps de #SteveMaiaCanico", sachant que "le rapport de l'IGPN est daté du 16 juillet 2019".

Le corps du jeune homme de 24 ans a été retrouvé lundi dans la Loire. 
Steve Maia Caniço, 24 ans, a été vu pour la dernière fois quai Wilson à Nantes lors de la fête de la musique. Nul ne l'avait revu depuis l'intervention policière au cours de laquelle 14 personnes ont fini dans la Loire, le samedi 22 juin au petit matin.

Ce mardi midi, le procureur de la République de Nantes a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire", au lendemain de la découverte du corps du jeune homme dans la Loire.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus