FC Nantes : 40 ans après la mort de Bob Marley, Gilles Rampillon se souvient de son match contre le pape du reggae

Il avait 36 ans. Il était une star internationale incontournable. Sans équivalent aujourd’hui. Bob Marley de passage à Nantes en 1980 avait tenu à jouer avec les champions de France d’alors, un match amical mémorable et forcément inoubliable, notamment pour Gilles Rampillon.

Gilles Rampillon face à Bob Marley, le 2 juillet 1980 à Nantes
Gilles Rampillon face à Bob Marley, le 2 juillet 1980 à Nantes © Archive PO - Gilles Rampillon

"Pour être franc, je crois que personne sur le moment ne s’est rendu compte de l’impact de cette venue ! ça s’est passé après un entrainement au centre de la Jonelière. On nous a demandé si on était volontaires pour jouer contre Bob Marley et son groupe. On était à 5 contre 5. Sur un mini-terrain, avec des mini-buts…mais c’était pas un mini-match ! C’était grandiose !". 

Au téléphone, on ressent toute la joie et l’enthousiasme de Gilles Rampillon à l'évocation de ce match improbable. Il rembobine pour nous le film de cette journée restée gravée.

2 juillet 1980. Bob Marley et les Wailers est en concert à Nantes, à la Beaujoire. Mais avant de se produire sur scène, le musicien, fondu de foot, demande à rencontrer les champions de France, les joueurs du FCN.

Un match amical est alors organisé, entre ce qu’il faut bien appeler des stars, chacune au sommet de leur gloire !

"Bob Marley avait une très haute idée du foot, il disait que le football a sa justification dans le sentiment de liberté et de créativité qu’il procure. Il jouait tous les jours au foot, dans la rue, avec des gamins. Quand il arrivait sur le terrain, lui la star mondiale, c’est avant tout le plaisir du jeu qui l’emportait. C’était un joueur d’une grande simplicité".

Ce match unique, inoubliable, confirme s’il en était besoin, l’universalité de ce jeu

Gilles Rampillon, ancien joueur du FC Nantes

Et malgré son apparente indolence, son allure languide, Bob Marley se révèle être un joueur accompli. "Il était très lucide, combatif, engagé, agressif même. Je me souviens être allé à la conquête du ballon ! D’ailleurs le score final 4 à 3 montre bien qu’il a fallu s’employer pour l’emporter !

Après 45 minutes de jeu, le Jamaïcain repartira du centre d’entrainement avec le maillot du club.

Bor Marley et Henri Michel à Nantes, le 2 juillet 1980
Bor Marley et Henri Michel à Nantes, le 2 juillet 1980 © MaxPPP

De ce moment, il ne subsiste que quelques images. Des clichés en noir et blanc, une photo couleur de Bob et Henri Michel. "Ce match n’a pas eu l’impact médiatique qu’il aurait mérité…et c’est tant mieux" selon l’ancien milieu du FCN.

Car cette absence de médiatisation, c’est vraisemblablement ce qui lui permet aujourd’hui, quarante ans après, de restituer simplement un moment réellement vécu et pas  une rencontre sublimée par les images et les mots des observateurs…

 "Vous imaginez si ça se passait maintenant, un chanteur internationalement reconnu qui vient jouer au PSG avec Neymar et MBappé…ce serait impossible de le vivre comme on l’a vécu. Sans protocole, de manière amicale et conviviale".

Sa rencontre avec Bob Marley, Gilles Rampillon la classe aujourd’hui dans le top trois de ses plus beaux souvenirs de Football. Entre Zidane, dont il été le premier entraineur à Cannes, et le grand Pelé, rencontré furtivement lors d’un événement à Monaco, excusez du peu !!!!

Elle l’a aussi incité à s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux "À l’époque j’écoutais surtout du country-rock, après j’ai vraiment adoré tout ce que Bob Marley a écrit, mais ma chanson préférée c’est indiscutablement « Three Little Birds » que j’adore"

Ah oui, Si vous croisez Gilles Rampillon, évitez de lui demander pourquoi il n’a pas assisté le soir de ce match au concert du grand Bob à la beaujoire. "Je ne me l’explique toujours pas…et c’est mon grand regret !" souffle-t-il.

Allez ne nous remerciez pas c’est cadeau !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport fc nantes musique culture