Football/L1 : Match nul entre Brest et le FC Nantes, le match interrompu à deux reprises

La rencontre Brest /FC Nantes s'est soldée par un match nul 1-1. La rencontre a été interrompue à deux reprises.

La rencontre de la 31e journée de Ligue 1 entre Brest et Nantes s'est soldée par un match nul 1-1. Elle a été interrompue durant une dizaine de minutes, avant de reprendre là où elle s'était arrêtée, à la 51e minute, après une tentative d'intrusion de spectateurs sur le terrain.

Le match, que les Canaris mènent 1 à 0 à cet instant de la rencontre, avait déjà été brièvement arrêté en première période en raison de fumigènes lancés sur la pelouse par le parcage des supporters nantais.

Selon le diffuseur Prime Video, des ultras brestois ont essayé de descendre sur la pelouse pour en découdre avec des fans du camp adverse.
Après ce nouvel incident, survenu à la 51e minute, l'arbitre Johan Hamel a décidé de renvoyer les acteurs aux vestiaires, en attendant qu'une décision soit prise sur la suite de la rencontre.

Le match a finalement repris, après que le speaker du stade Francis-Le Blé a prévenu les spectateurs qu'un nouvel écart provoquerait son arrêt définitif.
L'interruption a duré un peu plus de dix minutes.

"On a beaucoup subi"

"Cette fin de première mi-temps ne m'a pas plu. On a beaucoup subi, on a été incapable de ressortir de derrière, on n'a pas réussi à tenir le ballon. En deuxième mi-temps, on a des occasions, mais on n'est pas capable de les mettre au fond, notamment sur cette frappe de Girotto, mais Bizot fait un énorme arrêt. Brest est revenu au score en poussant. Il y a de la déception, car il faut savoir tuer le match quand on mène 1-0. Brest y a cru jusqu'au bout, a joué crânement sa chance.", a affirmé le coach nantais à la fin du match.

L'interruption ? "Je ne cherche même pas à comprendre. S'ils ont des choses à se dire, c'est avant ou après. Quand on vient dans un stade, c'est pour encourager son équipe, la pousser. C'est très embêtant. Quelle décision tu prends ? Quelles mesures tu prends pour éviter ça ? C'est la bêtise. Ils font finir pas interdire les déplacements de supporters, c'est tout ce qu'ils auront gagné", a déclaré Antoine Koumbouaré l' entraîneur de Nantes.

"Ça me fait chier ! ", lâche un joueur brestois à l'issue du match

"Ca me fait chier, que ce soit mes supporters, ou les supporters adverses. Depuis le début de la saison, on voit des choses inacceptables, horribles. Tous les supporters, il va falloir changer de mentalité", a lancé Brendan Chardonnet le joueur breton, auteur du seul but, après la rencontre, au micro de Prime Video.

"Je dis aux supporters : arrêtez vos conneries, vous allez en pâtir et nous aussi. On a besoin de nos spectateurs. Ça saoule de voir des images de débordements", a-t-il poursuivi.

La saison 2021/22 a été émaillée par plusieurs incidents dans les stades impliquant des supporters. Un envahissement de terrain avait notamment perturbé le derby du Nord entre Lille et Lens (1-0), en septembre dernier.