• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilets jaunes : David Tan, le chauffeur de taxi nantais, se rendra “tout seul” à Matignon

David Tan, représentant nantais du collectif "Gilets jaunes libres". / © Capture France 3
David Tan, représentant nantais du collectif "Gilets jaunes libres". / © Capture France 3

"Je vais aller voir Edouard Philippe tout seul". David Tan, le chauffeur de taxi nantais choisi pour être dans la délégation qui devait être reçue à Matignon, s'y rendra seul mardi. Il avait hésité, après avoir reçu des menaces.

Par Céline Dupeyrat

"Bonjour, vous faites partie des porte-parole cités par le JDD. Le Premier Ministre aimerait à ce titre vous rencontrer. Après plusieurs échanges, la date retenue est le  mardi  4 décembre, à 16h30, au 57 rue de Varenne, Paris, 7eme."

C'est en ces termes que David Tan, l'un des représentants des Gilets jaunes en Pays de la Loire, à la tête du groupe"révolution gilets jaunes 44" (209 membres) a été invité par la cheffe de cabinet d'Edouard Philippe.

Le Nantais fait partie du collectif  qui a interpellé le gouvernement pour trouver une issue à la crise. Un collectif qui a choisi de décliner l'invitation à Matignon.
David Tan, assure qu'il ira, "je vais aller voir Edouard Philippe tout seul. Certains gilets jaunes libres ont reçu aussi beaucoup de menaces de mort, d'intimidations et des messages dans les réseaux sociaux. Demain (mardi, NDLR) je vais parler calmement. Je vais donner les revendications. Y a beaucoup de retraités qui me contactent pour que je porte la parole au Premier ministre. Moi je ne suis pas violent. je suis pacifiste et apolitique" a déclaré, David Tan joint par téléphone par notre rédaction.

Dans les colonnes du JDD du dimanche 2 décembre, les "porte-parole des Gilets jaunes libres", se qualifiant de "citoyens engagés qui constituent une représentation honnête de la France qui souffre et se sent délaissée", ont lancé un "appel à tous les citoyens qui ne souhaitent plus seulement approuver, encourager ou soutenir les Gilets jaunes libres, mais participer avec eux au mouvement engagé, d'en devenir les référents locaux et départementaux". 

L'exécutif a engagé lundi une course contre la montre pour tenter d'apaiser la crise sociale et politique des Gilets jaunes, et éviter la répétition des violences de plus en plus graves qu'elle a déchaînées.
 
Le Premier ministre Edouard Philippe va annoncer des "mesures" et programme un débat à l'Assemblée nationale mercredi et au Sénat jeudi, a indiqué ce lundi 3 décembre Matignon, où se succèdent en consultation les chefs des principaux partis politiques.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus