Green Friday : les commerçants nantais inventent le vendredi vert pour un commerce plus solidaire

Les commerçants du centre de Nantes réunis sous la bannière de Plein Centre ont inventé le Green Friday. Pas de remises mais une action collective pour promouvoir un commerce local vertueux et reverser une partie de leur chiffre d'affaire à Joujou, une association d'insertion.

Vous détestez le Black Friday, ses mails envahissants, ses promotions incessantes sur des articles dont nous n'avons pas franchement besoin ? Vous allez aimer le Green Friday nantais !

"Le Black Friday est une importation du commerce américain qui fait suite à Thanksgiving", rappelle Jérôme Decoster le promoteur du Green Friday nantais. "Chez nous cette journée de remises exceptionnelles a tendance de surcroît à s'étaler dans le temps, et perturbe le commerce en décembre" constate un peu désabusée Isabelle Lermite, opticienne rue de Strasbourg. 

En France la période d'avant Noël est une période où le commerce marche bien, sans qu'il soit besoin de faire des promotions. "C'est un peu stupide d'ajouter de la confusion sur le prix des choses, je me demande souvent quel est le vrai prix",

Isabelle Lermite raisonne comme citoyenne, consommatrice et commerçante, "à force de soldes, de remises dans tous les sens, on ne sait plus le vrai prix des vraies choses". Le Black Friday ce n'est pas ses valeurs, "le vrai travail doit être rémunéré au juste prix".

Un point de vue que partage Benoît Albert. Dans sa librairie de la rue Racine, ce féroce voyageur a trouvé l'idée géniale et y a tout de suite adhéré. "Nous sommes sensibles aux questions d'environnement. On ne fait la promotion de la littérature des grands espaces, des voyage décarbonés, de la nature sauvage et pas celle apprivoisée des jardins, sans agir".

Dans son commerce, nos vieilles cartes Michelin, celles qui ont des trous partout dans les plis, sont recyclées en emballages cadeau ! Le commerce numérique américain ne correspond pas à sa philosophie de vie, "on ne clique pas, ici on reçoit des gens avec qui on parle"

Le Green Friday démarre modestement. Sept commerçants, par pragmatisme ou conviction, donneront une partie de leur chiffre d'affaire à l'association d'insertion Joujou.

"Sept, c'est modeste pour une première, je suis certain que l'an prochain ils seront beaucoup plus nombreux. Beaucoup nous ont dit que pour 2021, ils sont encore un peu justes en trésorerie après une année 2020 compliquée par la crise sanitaire. Mais ils adhèrent à l'idée pour 2022" indique Jérôme Decoster, certain que les commerçants nantais feront le pari d'un commerce raisonné et naturellement écologique.

La boutique Joujou

Joujou est une création de l'association Atao. C'est un atelier d'insertion dédié au réemploi des jouets. Joujou accompagne des personnes fragilisées, notamment des femmes, vers un emploi durable. Joujou collecte des jeux, des jouets, des albums jeunesse. Contrôlés, complétés, nettoyés, en leur donnant une seconde vie l'association et ses acheteurs contribuent à la limitation des déchets et la préservation des ressources. La boutique ouvre les mercredis et vendredis après-midis 51 boulevard Gustave Roch à Nantes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie environnement solidarité société