"Je veux gagner ma vie comme tout le monde " : le blogueur Mahammad Mirzali réfugié à Nantes peine à décrocher un emploi

Il craint pour sa vie mais il aimerait tout simplement pouvoir décrocher un emploi et mener une vie normale. Malgré les menaces de mort en Azerbzaïdjan et une protection policière depuis son agression à coups de couteau à Nantes en 2021 il cherche un travail. Les employeurs ne se bousculent pas.

Le blogueur Mahammad Mirzali vit à Nantes sous protection policière depuis 2017.

Ce jeune homme âgé de 29 ans dénonce la corruption et le régime autoritaire de son pays. En 2016, il est menacé et fuit son pays.

Deux tentatives de meurtre en France

Il obtient l'asile en France et s'installe à Nantes en 2017 où il continue ses activités de journaliste indépendant, notamment grâce à sa chaîne Youtube Made In Azerbaïdjan suivie par 330 000 abonnés.

À Nantes en 2021, Mahammad est agressé à coups de couteau par quatre hommes qui seront arrêtés et écroués pour tentative de meurtre en bande organisée.

LIRE AUSSI. Nantes : un blogueur azeri agressé à coups de poings et à l'arme blanche

En 2022, deux hommes armés sont interpellés au péage d'Angers alors qu'ils se rendaient à Nantes pour commettre une tentative de meurtre contre l'opposant politique au régime azéri.

Menacé de mort et enfermé chez lui

Le blogueur reçoit de nombreuses menaces de mort aux conséquences parfois inattendues : l'impossibilité pour lui de trouver un emploi malgré ses qualifications.

Je suis à la recherche d'un emploi. J’ai mon permis, je parle français, azerbaïdjanais et turc, je maîtrise le montage vidéo avec la suite Adobe, et je suis ouvert à tout : jardinier, restaurant… Je ne refuse aucune piste.

Mahammad Mirzali

Blogueur azeri

Depuis son arrivée en France en 2016, le blogueur azéri a travaillé dans le bâtiment, la restauration et comme livreur jusqu'à sa violente agression en 2021.

Après sa longue opération de 6 heures pour le sauver des 16 coups de couteau reçus en 2021, il met beaucoup de temps à s'en remettre.

"Depuis cette attaque, j'ai des séquelles aux bras et aux jambes, des douleurs dans le cou et je dors très mal" explique Mahammad Mirzali depuis son domicile.

En raison de ces problèmes physiques et psychologiques, le jeune homme touche l'Allocation Adulte Handicapé qui se monte à 971 euros.

Mais il ne s'en satisfait pas.

Je pourrais me contenter de cette aide qui m'est versée mais sans travail c'est vide comme vie. Je ne vois personne, je n'ai pas d'amis et je reste enfermé chez moi toute la journée

Mahammad Mirzali

Blogueur azeri

Un employeur effrayé

"Après trois ans, je pensais pouvoir enfin réussir à mener une vie normale en trouvant un emploi" explique Mahammad Mirzali.

"J’ai eu un entretien d'embauche il y a 4 mois pour devenir jardinier", continue-t-il sur le réseau social X ex-Twitter, en septembre 2023.

"Mes recruteurs étaient très empressés, car ils avaient un réel besoin. Mais ma sécurité les a effrayés" constate le jeune opposant azéri.

"Lors d’un rendez-vous, ils m'ont dit ces mots : "M. Mirzali, vous n'avez pas peur de la mort, mais les gens qui travailleront avec vous ont peur, ils ont des familles. Si nous vous embauchons, tout le monde voudra démissionner " constate-t-il avec amertume.

"Ils ont dit qu’il leur était très compliqué de donner du travail à quelqu'un sous protection, et que cela prendrait des mois pour trouver une solution " témoigne l'opposant au régime politique du président de l'Azerbzaïdjan 

Une double peine difficile à vivre

"J'ai essayé de les rassurer en disant que ce n'est pas possible que quelqu'un vienne commettre un attentat dans l'entreprise" explique au téléphone l'opposant réfugié en France.

"En entendant ces mots, j'ai eu envie de disparaître. De n’avoir jamais existé. La déception était très dure" écrit Mahammad Mirzali sur X.

Je suis devenu une cible parce que je dis la vérité. Que dois-je faire ? Je pensais que ma vie s'améliorerait avec le temps, mais je vois que l’enfer me poursuit.

Mahammad Mirzali

Blogueur azeri

"Je connais des personnes qui ont été attaquées lors de l'attentat de Charlie Hebdo et ils sortent quand même de chez eux et mènent une vie sociale" ajoute au téléphone Mahammad Mirzali.

"La jeune Mila qui a reçu de nombreuses menaces de mort après ces propos contre l'Islam, elle aussi, continue à vivre" conclut-il.

Une demande de nationalité française

Le blogueur azéri continue de perfectionner son français "tout seul en lisant et en regardant les médias".

Mohammad Mirzali pense déposer officiellement une demande pour obtenir la nationalité française "dans le courant de l'année 2024".

Et quand on l'interroge sur les prochaines élections présidentielles en Azerbaïdjan qui doivent se dérouler ce 7 février 2024 il se déclare sans illusion.

"Je pense que le président Alliev sera réelu avec quelque chose comme 90 % des suffrages".

Ilham Aliev est président de l'Azerbaïdjan depuis 2003.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité