• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Jeune tué à Nantes : garde à vue pour le policier qui a tiré

La maison des Haubans incendiée à Malakoff, le 5 juillet 2018 / © Sandrine Gadet - France 3 Pays de la Loire
La maison des Haubans incendiée à Malakoff, le 5 juillet 2018 / © Sandrine Gadet - France 3 Pays de la Loire

Le policier qui a tiré sur le jeune homme de 22 ans mort mardi soir à Nantes a été placé en garde à vue.

Par Fabienne Béranger

"Sur instruction du procureur de la République de Nantes, le fonctionnaire de police qui a fait usage de son arme de service et causé le décès de la victime a été placé en garde à vue ce jour (jeudi NDLR) à 12h40 par l’IGPN du chef de violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entrainé la mort sans intention de la donner", précise dans un communiqué de presse Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes.
Cette garde à vue entre dans le cadre de l'enquête confiée par le procureur à l'IGPN de Rennes et la PJ de Nantes.

"J'espère que cette annonce, n'est pas un placebo, un leurre tendu, histoire d'apaiser les tensions" a expliqué ce jeudi après-midi un proche du jeune homme tué.

Aboubakar Fofana a été tué d'une balle dans le cou mardi soir lors d'un contrôle de police dans la quartier du Breil. La mort du jeune homme de 22 ans a aussitôt embrasé les quartiers sensibles de Nantes qui ont connu deux nuits d'émeute : de nombreux véhicules et des bâtiments ont été incendiés. 19 interpellations ont eu lieu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus