En Loire-Atlantique, la maltraitance animale ne prend pas de vacances

Ce jeune chiot a été retiré à son maître pour maltraitance / © France 3 Pays de la Loire
Ce jeune chiot a été retiré à son maître pour maltraitance / © France 3 Pays de la Loire

Depuis le début de l'année en Loire-Atlantique, 300 animaux maltraités ont été retirés à leur propriétaire par l'association Urgence Maltraitance Animale. 

 

Par FB avec Emile Leveel

Naia a deux ans, ses six chiots ont à peine deux mois. Et tous sont placés en famille d'accueil.
A leur naissance, Pongo, Laska et leurs frères et soeurs sont maltraités par leur propriétaire, qui tuera deux chiots de leur portée en les jetant par une fenêtre. Sa voisine appelle alors l'association Urgence Maltraitance Animale.

Nous fonctionnons par dénonciation, généralement anonyme 

explique Floriane, enquêtrice Urgence Maltraitance Animale, "80% des signalements sont infondés ou injustifiés. Si c'est avéré, on va essayer de procéder au retrait de l'animal de façon amiable avec le propriétaire ou nous ferons un dépôt de plainte auprès des services avisés."

Présente uniquement en Loire-Atlantique*, l'association compte sur un réseau d'une centaine de familles d'accueil, comme celle de Naia et ses chiots. Pour éviter toute vengeance de l'ancien maître, celle-ci préfère rester anonyme. Mais elle ne regrette pas son engagement.

Il ne faut pas faire ça sur un coup de tête. C'est beaucoup de boulot, de la patience, surtout quand on a d'autres animaux

car "certains ont quelques séquelles, faut vraiment prendre le temps de les réhabituer. Mais c'est vraiment une très très belle expérience".
Urgence maltraitance animale
Grâce à des dons, l'association finance tous les frais vétérinaires pour les animaux placés. La famille d'accueil, elle, paye les croquettes. Aidés par une dresseuse qui travaille avec l'association, ils prennent soin des animaux en attendant la suite.

"Prochaine étape ils vont avoir 2 mois, je vais créer leur fiche pour l'adoption. Dire leurs caractères, comment ils sont, et comme ça ils vont être mis sur le profil des adoptions et puis après on espère qu'ils trouvent vite une famille chacun".

Depuis le début de l'année, l'association a retiré 300 animaux à leur maître... Avec l'espoir que tous, comme Naia et ses chiots, finissent par être proposés à l'adoption.

C'est ce même espoir qui anime les bénévoles de SOS Souffrance animale Loire-Atlantique. L'association oeuvre également contre la maltraitance envers les animaux. L'association a ainsi récupéré fin juillet à Nantes huit chiots et leur mère alors qu'ils étaient enfermés dans une camionnette stationnée en plein soleil.
* La présidente de l'association vient de s'installer dans le Cher où elle cherche de nouvelles familles d'accueil

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus