Manif contre la réforme des retraites : à Nantes, près de 3 000 personnes dans la rue

Manifestation contre le projet de réforme des retraites, le 11 janvier 2020 à Nantes / © LOIC VENANCE / AFP
Manifestation contre le projet de réforme des retraites, le 11 janvier 2020 à Nantes / © LOIC VENANCE / AFP

Les opposants à la réforme des retraites se sont de nouveau donné rendez-vous ce samedi dans plusieurs villes de France. A Nantes, les manifestants se sont réunis dès la fin de matinée dans le centre-ville.

Par Fabienne Béranger

A Nantes, les opposants au projet de réforme de la retraite se sont d'abord rassemblés dès 11 heures à la croisée des trams à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires de Loire-Atlantique. 

La police a dénombré 2 800 personnes dans le cortège nantais. "On grève la gueule ouverte", "Retraite à poings levés", pouvait-on lire sur les pancartes et banderoles. 

La mobilisation s'est ensuite poursuivie en début d'après-midi depuis le Miroir d'Eau avec un appel à manifestation lancé par les Gilets jaunes.

Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et black blockx au niveau de la préfecture où des lacrymos ont été lancées à plusieurs reprises. Les policiers ont également fait usage de leurs lances à eau pour repousser les manifestants.

Les échauffourées ont continué jusqu'en début de soirée.

Cinq personnes ont été interpellées lors de contrôles préventifs.

D'autres manifestations contre la réforme des retraites ont eu lieu samedi matin à Saint-Nazaire, Ancenis ou encore Laval.  

Au Mans, 2 500 personnes, selon la CGT, défilent dans les rues du centre-ville ce samedi après-midi.
Jeudi, 452 000 manifestants étaient déjà descendus dans la rue contre le projet de réforme, selon le ministère de l'Intérieur, une mobilisation supérieure à celle du 10 décembre, mais en deçà de celles du 17 et surtout du 5 décembre, premier jour du mouvement.

L'intersyndicale, qui doit à nouveau se réunir samedi en fin d'après-midi, a appelé à poursuivre le mouvement avec une "journée de grève et de convergence interprofessionnelle" mardi, et des "initiatives déclinées sous toutes les formes" mercredi et jeudi.




 

Sur le même sujet

Les + Lus