Méthaniseur géant de Corcoué-sur-Logne. Le préfet enterre définitivement le projet

Le préfet de la Loire-Atlantique a rejeté ce vendredi 1ᵉʳ décembre la demande d’autorisation de création d’une unité de méthanisation à Corcoué-sur-Logne. Le projet décrié ne verra donc jamais le jour.

Cette fois, le projet est enterré. Le préfet de la Loire-Atlantique a rejeté ce vendredi 1ᵉʳ décembre la demande d’autorisation portée par la société SAS Méthaherbauges, concernant le projet de création d’une unité de méthanisation à Corcoué-sur-Logne en Loire-Atlantique.

Ce rejet fait suite à l’enquête publique organisée du 15 mai au 15 juin, et qui a donné lieu à un avis favorable des commissaires enquêteurs, assorti de neuf réserves.

Je me félicite de la décision raisonnable d’abandonner le projet en cohérence avec l’avis défavorable de l’immense majorité des collectivités

MIchel Ménard

Président du département de Loire-Atlantique

"Mise en sécurisation des voiries impossible"

"Les conclusions de la commission d’enquête, de même que les avis reçus dans le cadre de
l’instruction du projet ont mis en évidence une opposition importante des acteurs locaux
résultant notamment d’une concertation insuffisante autour du projet", écrit la préfecture.

Par ailleurs, "une condition importante, ayant donné lieu à une réserve lors de l’enquête publique, concernant la mise en sécurisation des voiries pour prendre en charge les flux de véhicules nécessaires au projet, ne peut être remplie. Les conditions ne sont donc pas réunies pour autoriser le projet."

"Ce projet était notamment disproportionné vis-à-vis des infrastructures routières départementales", pointe Michel Ménard.  "En effet, la localisation du projet en dehors des axes structurants a été critiquée dès l’origine par le département", poursuit-il

Le trafic induit aurait ainsi nécessité une artificialisation importante des terres pour étendre le domaine routier.

Michel Ménard

Président du département de Loire-Atlantique

 Alors même que nos communes doivent trouver des solutions pour relever le défi de la zéro artificialisation nette, ajoute le président du département.

"Continuer à accompagner les agriculteurs engagés dans la méthanisation"

Le rejet de ce projet ne doit cependant pas marquer l’arrêt du développement des projets de méthanisation collectifs

Préfecture de Loire-Atlantique

Il convient à cet égard de noter que les collectivités locales, en particulier, les conseils départementaux de Loire-Atlantique et de Vendée, ont récemment réaffirmé leur soutien à la méthanisation, spécialement lors d’une réunion organisée en préfecture le 15 novembre 2015", rappelle le préfet de Loire-Atlantique.

La préfecture de Loire-Atlantique ajoute qu'elle continuera "à accompagner les agriculteurs qui se mobilisent en faveur de la production d’énergie verte et les collectivités, pour concrétiser, dans des projets pouvant voir le jour rapidement, la volonté exprimée par les acteurs locaux de développer les énergies renouvelables, et notamment la méthanisation."

Pour le Département, l’acceptabilité des projets par la population et les élus des territoires concernés "est essentielle". "C’est une condition nécessaire au développement de modèles de méthanisation acceptables qui ont déjà fait leurs preuves en Loire-Atlantique puisqu’il existe à ce jour 19 unités de méthanisation et que 6 nouvelles unités sont en construction. La différence, c’est que ces projets ont été réalisés avec l’accord et le soutien des communes de ces territoires.", conclut Michel Ménard.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité