• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Mort de Georges Courtois : ses obsèques auront lieu à Nantes mercredi prochain

Goerges Couroits devant l'ancien palais de justice de Nantes, le 20 octobre 2015 / © MaxPPP
Goerges Couroits devant l'ancien palais de justice de Nantes, le 20 octobre 2015 / © MaxPPP

Georges Courtois, le truand qui avait défié la justice lors d'une prise d'otages à Nantes en décembre 1985, est mort dans l'incendie de son appartement à Quimperlé. Ses obsèques auront lieu mercredi prochain à Nantes.

Par Fabienne Béranger

Les obsèques de Georges Courtois auront lieu mercredi 27 mars au crématorium du Parc de Nantes à partir de 11h30. Son inhumation se fera ensuite au cimetière de Quimperlé dans le Finistère.

Mardi, dès l'annonce officielle de la mort de Georges Courtois, une cagnotte a été lancée en ligne pour financer les obsèques du truand.

Un appel relayé sur Facebook par ses amis dont le dessinateur nantais Frap.
Près de 90 personnes ont participé à la collecte en ligne. Une autre cagnotte a également été ouverte directement à La Perle, bar atypique situé dans l'hyper centre de Nantes, à deux pas de la place du Commerce. 

Le corps calciné de Georges Courtois a été découvert le week-end dernier dans l'appartement que le truand nantais louait à Quimperlé dans le Finistère.

L'autopsie pratiquée a permis de révéler que son décès est antérieur à l'incendie de son logement. 

Les causes de la mort ne sont pas encore déterminées mais toute intervention d'un tiers est exclue, selon Marie-Noëlle Collobert, vice-procureure de la République de Quimper. D'autres investigations doivent être menées.
Georges Courtois s'était rendu célèbre par une prise d'otages en décembre 1985 au palais de justice de Nantes, sous l'oeil des caméras de télévision. 

Une équipe de télévision de FR3 avait capté l'essentiel des événements. Truand gouailleur, citoyen révolté contre l'injustice, chroniqueur judiciaire un temps à Nantes, Georges Courtois avait négocié avec le célèbre commissaire Broussard la fin de la prise d'otages.

Les deux hommes s'étaient de nouveau retrouvés face à face, plus de 30 ans après les faits, à l'occasion d'un documentaire sur ces faits.

Lundi 25 mars, après Soir 3, France 3 Pays de la Loire rediffusera ce documentaire “Prise d'otages en direct à la cour d'assises” 



 

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus