La Nantaise Maryvonne Del Torchio remplace Didier Gailhaguet à la présidence des sports de glace

Maryvonne Del Torchio Présidente de la ligue des sports de glace des Pays de la Loire assurera l'intérim à la présidence nationale après le départ de Didier Gailhaguet. / © Philippe LOPEZ / AFP
Maryvonne Del Torchio Présidente de la ligue des sports de glace des Pays de la Loire assurera l'intérim à la présidence nationale après le départ de Didier Gailhaguet. / © Philippe LOPEZ / AFP

Ce n'est pour le moment qu'une intérim, mais c'est la présidente de la ligue des Sports de Glace des Pays de la Loire qui a été désignée pour remplacer Didier Gailhaguet à la tête de la Fédération Nationale.

Par Olivier Quentin

C'est la présidente du Conseil Fédéral qui assurera l'interim à la tête de la Fédération Française des Sports de Glace. Maryvonne Del Torchio est également la présidente de la ligue régionale des Pays de la Loire.

Les révélations de l'ex championne nantaise Sarah Abitbol dans son livre "Un si long silence" ont donc permis de dénoncer des pratiques odieuses et condamnables mais elles ont aussi conduit à pointer du doigt des dirigeants à qui on reproche de ne pas avoir fait le ménage.
 

Quelle sera la politique de la nouvelle patronne de la Fédération Française des Sports de Glace ?

Pierre Goriau a cotoyé pendant une dizaine d'années Maryvonne Del Torchio lorsqu'il était secrétaire du club Nantes Sports de Glace, club qu'elle présidait. Il n'en dit que du bien : "C'est quelqu'un  de très honnête, dit-il, elle est franche, directe, elle ne mâche pas ses mots."
 

"les entraîneurs, les bénévoles, ne pouvaient plus supporter cette pression..."

Concernant les faits eux-mêmes, Pierre Goriau tout en considérant le harcèlement ou les agressions sexuelles comme "déplorables", estime qu'on vit actuellement un acharnement médiatique contre les instances dirigeantes et regrette qu'on ait ainsi braqué les feux sur cette discipline plus que sur les autres. 

Une réaction que partage la nouvelle présidente de la Fédération Française des Sports de Glace. Dans une interview accordée à Ouest-France, elle estime que "c’est la pression médiatique qui a conduit à sa démission (de Didier Gailhaguet ndlr). Elle empêchait nos disciplines de bien avancer. Les présidents de clubs, les entraîneurs, les bénévoles, ne pouvaient plus supporter cette pression." Mais elle admet qu'il faut réagir vite : "Il ne faut pas attendre la prochaine élection, pour prendre ce problème à bras le corps. Deux personnes, à la Fédération, ont été formées à cela, et on doit notamment s’appuyer sur elles. "
 

Engagée pour le développement des sports de glaces à Nantes

Maryvonne Del Torchio, une femme engagée pour les sports de glace, on l'avait constaté en 2015 lorsqu'à la fermeture de la patinoire de Petit-Port à Nantes pour raison de travaux, elle avait souligné le manque de moyens de ces disciplines. Nantes disait-elle à l'époque, devait avoir une deuxième patinoire pour faire face aux besoins des clubs et du public.

L'intérim qu'elle va assurer devrait se poursuivre jusqu'en juin, date à laquelle des élections auront lieu. Maryvonne Del Torchio a précisé que quoiqu'il arrive, elle quittera ses fontions électives à la fédération en 2022.



 

Sur le même sujet

Les + Lus