Nantes : 2000 personnes se rassemblent sur la place Graslin pour une manifestation aux thèmes multiples

Ce 23 avril 2021 était une journée d'action contre la réforme de l'assurance chômage. Mais le rendez-vous qui avait été donné place Graslin à Nantes a été en fait celui de multiples revendications.

Le rendez-vous avait été donné devant l'opéra Graslin lieu de mobilisation du monde culturel nantais depuis le 10 mars.
Le rendez-vous avait été donné devant l'opéra Graslin lieu de mobilisation du monde culturel nantais depuis le 10 mars. © France Télévisions

1500, peut-être même 2000 personnes se sont retrouvées en début d'après-midi ce vendredi sur la place Graslin, devant l'opéra, à Nantes.

Plusieurs mouvements, associations et syndicats avaient choisi cette date pour une manifestation commune qui a empilé les revendications.

"Culture en lutte" était présente en ces lieux devenus symboliques de son mouvement pour la réouverture des lieux culturels, depuis que l'occupation du théâtre Graslin a commencé le 10 mars. Il s'agissait aussi pour les intermittents du spectacle de réclamer une prolongation de leur année blanche afin de conserver une indemnisation, malgré l'arrêt des activités culturelles. Mais il y avait aussi les jeunes de "Youth for Climate".

voir les images de la manifestation

durée de la vidéo: 00 min 38
Manifestation contre la réforme de l'assurance chômage Nantes (France Télévisions)

De nombreux discours ont ouvert cet après-midi de mobilisation, refus de la précarité, contre l'exclusion, droit de vivre et travailler dignement, abrogation de la réforme de l'assurance chômage qui doit entrer en vigueur le 1er juillet, abandon de la réforme des retraites, développement des services publiques, accès aux soins pour tous, les revendications étaient nombreuses.

Quelques chants et divers concerts ont ponctué cette première partie.

Le cortège s'est ensuite dirigé vers la Préfecture.
Le cortège s'est ensuite dirigé vers la Préfecture. © France Télévisions

Un cortège s'est formé, et, dans une ambiance festive, les manifestants se sont dirigés vers la préfecture pour faire ensuite demi tout et revenir vers la place Graslin.

Les manifestants se sont enfin donnés rendez-vous le 1er mai pour un nouveau rassemblement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social