Nantes : 70 artistes nantais s'associent pour relancer le théâtre après le confinement

Le monde du spectacle, du théâtre notamment, a été particulièrement malmené durant le confinement.  À Nantes, des compagnies s'associent pour jouer, tous les jeudis de l'été une comédie de Shakespeare. Une initiative gratuite qui vise à relancer l'activité des comédiens.

Chaque jeudi soir, au Hangar Cassin des comédiens nantais interprètent des comédies de Shakespeare. Ici, "Mesure pour mesure" par la compagnie La Fidèle Idée.
Chaque jeudi soir, au Hangar Cassin des comédiens nantais interprètent des comédies de Shakespeare. Ici, "Mesure pour mesure" par la compagnie La Fidèle Idée. © Tommy Poisson
"Ça m'avait manqué" glisse Delphy Murzeau dans un large sourire. Encore en costume, elle sort tout juste de scène.
Ce soir, pour la première fois depuis des semaines, elle rejouait devant un public.
Car, depuis le mois de mars et la mise en place du confinement, cette comédienne, comme tous ses collègues artistes et techniciens de théâtre, a vu ses projets stoppés, arrêtés nets.

Face à l'année blanche qui se profilait, sans perspective de programmation en salle, sans possibilité de jouer en festival, il a fallu se réinventer.
"Le confinement a été très dur. Pendant cette période, il nous était impossible de nous projeter. On s'est dit que notre métier n'allait plus exister pendant des mois, que nous ne pourrions plus jouer devant des gens avant longtemps...c'était très angoissant, ça l'est toujours d'ailleurs. Comme si un voile noir s'était abattu sur nous..." explique Guillaume Gatteau, le créateur et  metteur en scène de la compagnie "La Fidèle Idée".

Le constat fait, Guillaume et la dizaine de comédiens et techniciens de la compagnie ont décidé de prendre le contre-pied de cette situation. 

Entre nous, on s'est dit que si nous ne pouvions pas jouer, il fallait qu'on fasse des choses, qu'on travaille pour nous

Guillaume Gatteau

"Pour une fois, nous pouvions nous lancer dans des expériences théâtrales sans être dans une perspective commerciale, celle de vendre et de faire tourner nos spectacles. Nous avions envie de mettre ce temps à profit pour faire ce que nous n'avons pas le temps de faire d'habitude: défricher des textes, chercher, s'amuser, jouer entre nous ou avec d'autres artistes pour ne pas rester seuls, pour le plaisir."
 

"Souffle Nord", un vent de théâtre dans les quartiers nord

C'est ainsi que sont nés ces jeudis d'été dédiés au jeu théâtral. "Souffle Nord", un festival qui rassemble 7 compagnies.

"Nous avons fixé des règles ludiques, décrypte Guillaume Gatteau. Chacune des troupes a préalablement tiré au sort une comédie de Shakespeare. Les équipes la préparent pendant 10 jours, puis livrent au public une représentation qui ne doit pas excéder les 45 minutes".
Les représentations ont lieu dans la cour du Hangar Cassin, le lieu de création qu'occupe à l'année La Fidèle Idée. Une scène à ciel ouvert pour remplacer les salles de spectacles rendues inaccessibles.

Cette initiative s'inscrit dans le plan de relance pour le théâtre mis en place par le département, la ville de Nantes et la DRAC. Tout est donc gratuit, accessible à tout public et particulièrement aux habitants du quartier.

Nous avons approché les structures sociales, les associations, pour permettre de faire découvrir notre travail à des habitants qui ne sont pas forcément habitués à aller au théâtre

Guillaume Gatteau

"Il était important pour nous qu'ils s'approprient notre lieu, qu'ils sachent ce que nous y faisons. Nous avons une toute petite jauge de 50 personnes mais 20% des places sont dédiés aux habitants et nous en sommes ravis".
 

Du théâtre "de salle", mais en plein air, devant les habitants

C'est le cas de Dominique, elle est venue ce soir avec un groupe de l'Escale. C'est un lieu de convivialité géré par le CCAS de la ville, à la Boissière. Elle arbore un sourire enthousiaste.

Ce qui l'a séduit ? D'abord,  le jeu des comédiens, "ils sont tous drôles et ils jouaient tous très bien", ensuite la découverte de Shakespeare qu'elle ne connaissait pas...et dont le texte l'a bien fait rire ! Elle ne manquera pas de revenir jeudi prochain.

Asmae est médiatrice sociale pour l'association PaQ'la Lune, mais ce soir, elle est venue en "civil" avec ses trois enfants: "Je trouve que c'est une très belle initiative, je ne vais pas souvent au théâtre parce que pour une famille entière ça coute cher... là, le fait que ce soit gratuit, et de qualité, c'est génial".

Dans le public, des gens sont venus en voisins. Le bouche à oreille a fait son chemin dans les quartiers nord. PourVéronique, venue avec son mari, "le fait que ce soit en plein air c'est important, après la journée de travail on peut venir profiter de ce lieu que l'on ne connaissait pas...c'est la troisième fois qu'on vient !".

Guillaume, lui, est éreinté mais heureux de voir ce projet "de rattrapage" prendre forme et attirer jeudi après jeudi de plus en plus de monde. "Evidemment c'est perfectible, certains spectateurs s'étonneront de voir les comédiens jouer le texte à la main, ou de voir un souffleur sur le coin de la scène...en même temps, monter un Shakespeare en 10 jours c'est juste impossible ! sourit Guillaume qui poursuit, on a tous fait une croix sur nos vacances mais on est tellement heureux de retrouver le public, de jouer, d'avoir réussi à monter en un temps record ces soirées de partage et de proximité..."

Et on le sent soulagé, ce metteur en scène, de n'avoir pas à courir après les subventions, de devoir monter des dossiers pour faire valoir ses projets et séduire les professionnels de la culture.

Cette fois on sort du schéma habituel de la recherche d'argent et de diffuseurs. On ne monte pas un spectacle pour le montrer à des programmateurs ou à des acheteurs, on joue pour le plaisir, pour les gens, c'est ce qui rend ces jeudis si doux à vivre !

Guillaume Gatteau

 

Un jeudi soir au Hangar Cassin

Rendez-vous au 70bis, avenue du bout des landes à Nantes
Début des réjouissances, 18h30

La soirée commence par un Shakespeare interprété par l'une des 7 compagnies associées.

Elle se poursuit avec des "petites formes", appelées capsules artistiques. Ce sont des impromptus proposés par des artistes (marionnettes, danse théatre, poésie...) qui ont carte blanche pour vous faire découvrir un texte ou un coup de coeur de leur choix.

Et la soirée se termine par un feuilleton qui retrace l'histoire d'une grande famille de la finance de sa naissance à sa faillite.

Si, entre deux moments de théâtre, vous avez faim et que tailler une bavette avec les comédiens ne suffit pas à vous sustenter, alors ruez-vous vers le food-truck de Fatima (la rédactrice de cet article vous recommande vivement de gouter ses M'laoui et ses cornes de gazelles...sûrement les meilleures spécialités orientales de tout l'ouest !).

Il est impératif de réserver au 06 60 49 30 89. Attention les places partent vite.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture social économie festival événements sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter