Nantes : accusé d'agression par cinq agents de la Tan, un homme disculpé par la vidéosurveillance

© Romain Boulanger/MaxPPP
© Romain Boulanger/MaxPPP

Après une altercation avec un voyageur, dimanche, cinq agents nantais ont porté plainte pour violences. La vidéo surveillance ne montre aucune agression physique : la plainte a été classée sans suite.

Par Simon Auffret

C'est lors d'un habituel contrôle d'usagers, au niveau de la station Bretagne (sur la ligne 3) qu'une altercation débute entre cinq contrôleurs de la Tan et un voyageur. En tentant de s'y soustraire, il aurait insulté un des agents, avant de le serrer fort au niveau de la gorge. Puis aurait tenté de bousculer l’un des agents, et aurait porté des coups de poing et de tête à d’autres avant d’être finalement maîtrisé.

Les agents, légèrement blessés ou contusionnés, ne sont pas transportés à l’hôpital. Tous ont déposé plainte. L’auteur de 27 ans est ensuite interpellé par les effectifs de la CRS et placé en garde à vue. Au poste de police, il refuse d'abord de répondre aux officiers avant de reconnaître les insultes - car il pensait vivre "le dernier jour de sa vie", selon ses termes.

Le mis en cause nie alors fermement les violences. Après visionnage de la bande de vidéo surveillance par les policiers, ceux ci confirment les dires de l'homme de 27 ans : pas de coups apparents sur les agents, mais une tentative de sortir de la rame sans violence avant d'être maîtrisé au sol par les 5 agents. Les policiers ont classé l'affaire sans suite.

Les agents maintiennent aujourd'hui cette version des faits, selon un représentant syndical. L'épisode trouve un écho particulier au sein de la profession, régulièrement touchée par des agressions envers les contrôleurs et les conducteurs à Nantes. "Une enquête interne sera menée si des réponses ne sont pas trouvées"​, affirme ce syndicaliste.

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus