Nantes : des agresseurs repérés grâce à la vidéosurveillance

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Pays de la Loire

La nuit dernière, la vidéoprotection a permis de repérer des jeunes gens alors qu'ils étaient en train d'agresser des passants aux Nefs.

Vers 0h30, la nuit passée, le CSU, le centre de supervision urbain, repère un groupe d'individus vêtus de sombre, agressant les passants sur la promenade des Nefs, entre la grue jaune et le hangar à bananes.

Parallèlement, l'une des victimes de ces exactions alerte des fonctionnaires de la Brigade de surveillance de la Tan qui se trouvent à proximité.
Un autre équipage arrive alors sur place, prenant en tenaille un groupe de 7 individus.
La vidéosurveillance permet d'identifier quatre d'entre eux, un jeune homme de 18 ans, deux mineurs de 17 ans et un autre de 16 ans.

Ils seront interpellés, notamment pour avoir roué de coups un cycliste à qui ils avaient assené un coup de poing au visage. Cycliste qui a été conduit au CHU pour des soins et qui a formellement identifié ses agresseurs.
Trois de ces quatre agresseurs interpellés étaient sous l'emprise de l'alcool. Une enquête a été ouverte.

En octobre dernier, Nantes Métropole annonçait la mise en place d'un dispositif global de 139 caméras de vidéosurveillance installés dans quatre communes de la Métropole (Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Vertou). 
15 opérateurs du CSU peuvent librement orienter les caméras, qu'ils pilotent 7j/7, 24h/24, se relayant sur quatre postes.