Nantes : appel pour "le droit à un habitat digne" après la fin de la trêve hivernale

La trêve hivernale, qui suspend les expulsions locatives, prend fin ce 10 juillet. Un collectif nantais se mobilise et lance un appel pour soutenir les familles qui seront expulsées.

© Christophe Amouriaux - France Télévisions
Pour cause d'état d'urgence sanitaire, la fin de la trêve hivernale avait été repoussée à l'été, mais elle ne sera pas prolongée au-delà du 10 juillet. À Nantes, l'inter-collectif "Personne À La Rue" a lancé un appel pour rendre effectif "le droit à un habitat digne pour toutes et tous". Selon les chiffres de Médecins du Monde, environ 3 000 personnes vivent dans la rue, dans un bidonville ou un squat, dans la métropole nantaise. 

Des milliers de personnes, de familles vont être expulsées de leurs logements, de leurs abris (squats, bidonvilles…). Ces personnes sont précaires, au chômage, travailleurs-euses pauvres, retraité-es, exilé-es...

Collectif "Personne à la rue

L'inter-collectif « Personne A La Rue ! » est composé d’une quarantaine d’associations, de collectifs et d'une inter-syndicale. Dans un appel commun, il pointe différentes mesures à prendre comme l'arrêt immédiat des expulsions locatives et des différents lieux d'abri, sans proposition d’hébergement. Il demande également, un accueil digne, adapté et inconditionnel des personnes sans abri, jusqu'au relogement.
 

"Droit Au Logement Loire-Atlantique" fait partie des associations mobilisées

Retour en vidéo sur les actions diffuses de samedi 10 Juillet dans le cadre de la journée contre les expulsions....

Publiée par DAL 44 - Droit Au Logement Loire-Atlantique sur Vendredi 10 juillet 2020

 

La ministre du déléguée au Logement s'exprime sur France Info



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société social économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter