Nantes : après cinq incendies, la police envisage la piste d'un pyromane

Cinq incendies dans des sous-sols d'immeubles collectifs sur l'agglomération nantaise en quelques jours. / © Olivier Quentin
Cinq incendies dans des sous-sols d'immeubles collectifs sur l'agglomération nantaise en quelques jours. / © Olivier Quentin

Plusieurs incendies ont été allumés depuis quelques jours sur l'agglomération nantaise, souvent dans des parkings souterrains. Par mesure de sécurité, la préfecture de Loire-Atlantique lance un appel à la prudence. 

Par Olivier Quentin

Le soir de Noël, vers 22h15 une trentaine de pompiers interviennent à Saint-Sébastien-sur-Loire, près de Nantes. Une voiture a pris feu dans un parking souterrain d'un collectif. 

La fumée qui se dégage contraint les pompiers à faire évacuer l'immeuble. 45 personnes passeront le réveillon à l'extérieur, le temps d'éteindre l'incendie et de désenfumer les lieux.

Quatre jours plus tard, le samedi 28 décembre, c'est près du centre-ville de Nantes qu'à 10h35 un incendie se déclare.

43 pompiers arrivent sur le lieux. C'est un immeuble collectif. Là encore dans un parking souterrain et là encore, les pompiers évacuent une vingtaine d'habitants. On a constaté ce matin-là deux départs de feu à cette adresse. Une quinzaine de véhicules est impactée par l'incendie qui va aussi incommoder 24 personnes dont deux enfants en bas âge.

Ils seront pris en charge par la cellule médicale des pompiers. Un des enfants est évacué vers les urgences pédiatriques.
 

Toujours dans des parkings ou des locaux en sous-sol.

Ce même samedi, dans une impasse proche de la gare nord, un feu se déclare vers 20h18 dans le parking souterrain d'un immeuble. 43 personnes doivent être évacuées. Le feu a pris dans deux matelas. 

Enfin, le dernier en date, c'était ce dimanche, rue de la Bourgeonnière, cette fois-ci dans le nord de Nantes. A 13h, dans un local à poubelle d'un immeuble de trois étages, le feu nécessite l'intervention de 16 sapeurs pompiers. Il n'y aura pas d'évacuation.

Tous ces départs de feu sont semble-t-il volontaires. La série inquiète les autorités et la préfecture a publié sur son compte twitter un message appelant à la prudence.
 
Le message incite à ne pas laisser libres les accès des parkings souterrains.

Tous ces incendies sont-ils l'œuvre d'une seule et même personne ? "Pas improbable" répond-on à l'Hôtel de Police de Nantes. 
 

Des feux dispersés sur la ville.

Ces feux ont eu lieu dans un laps de temps relativement court et dans des immeubles collectifs. Mais aucun quartier n'a été pris précisément pour cible. Les départs de feu sont assez dispersés sur la ville.

Il n'empêche, si rien ne permet d'établir qu'il y a un pyromane qui s'active sur Nantes, la piste d'un auteur unique est bel et bien envisagée.

Sur le même sujet

Les + Lus