Nantes : un chantier d'insertion pour donner une seconde vie à des jouets

ATAO, l'entreprise nantaise d'insertion, vient de créer une nouvelle activité : un chantier de restauration de jouets d'occasion. En 2021, l'objectif est de remettre sur le marché au moins 7 tonnes de jouets qui, sans "Joujou", seraient partis à la poubelle.

Ce jouet a été vérifié, contrôlé et nettoyé avant d'être remis en vente par ATAO.
Ce jouet a été vérifié, contrôlé et nettoyé avant d'être remis en vente par ATAO. © France Télévisions Olivier Quentin

Joujou, c'est la nouvelle structure de l'entreprise nantaise d'insertion ATAO.

Cet organisme qui accueille des personnes éloignées de l'emploi et en situation de précarité pour les aider à reprendre pied dans le monde professionnel, a déjà diverses activités comme la restauration et la vente de vélos ou l'entretien d'espaces naturels. Elle vient d'y ajouter un chantier de récupération et de rénovation de jouets, qui s'appelle donc Joujou.

 

3 tonnes collectées depuis 2019

Installé dans une halle auparavant dédiée aux fleuristes sur l'ancien Marché d'Intérêt National, sur l'île de Nantes, Joujou y a posé ses premiers cartons de jouets collectés auprès de divers donateurs, particuliers ou entreprises.

Trois tonnes qu'il faut d'abord mettre en quarantaine, Covid oblige, avant de les vérifier pour voir s'ils sont en bon état, de contrôler s'ils fonctionnent bien et de les nettoyer.

Les jouets passent d'abord par une quarantaine sanitaire de 8 à 10 jours.
Les jouets passent d'abord par une quarantaine sanitaire de 8 à 10 jours. © France Télévisions Olivier Quentin

Puis, ils sont triés par catégorie et passent entre les mains des trois salariées en insertion qui les contrôlent et les nettoient. 

Anne-Marie qui auparavant avait été dans la comptabilité, voulait changer d'horizon. Elle souhaite trouver un emploi dans le milieu des recycleries, de la valorisation des déchets. Son projet passe donc par ce poste chez ATAO et ça lui plait. 

"L'univers de l'écologie faisait partie de ma vie, dit-elle. Ce projet (Joujou) m'a emballée."

"Il faut contrôler toutes les fonctions du jouet" Anne-Marie, salariée en insertion chez ATAO Joujou
"Il faut contrôler toutes les fonctions du jouet" Anne-Marie, salariée en insertion chez ATAO Joujou © France Télévisions Olivier Quentin

Munie de tournevis, de piles et de produits nettoyants, Anne-Marie ausculte, teste et nettoie voitures, pianos, jeux de société...

"Il faut avoir de la curiosité pour trouver toutes les fonctionnalités du jouet, explique-t-elle. S'il n'y a que la moitié qui marche, c'est frustrant." Surtout que les notices ne sont pas fournies avec les jouets récupérés.

"On nettoie avec des produits écologiques, précise Anne-Marie, parce que les enfants mettent les jouets à la bouche."

 

"En route vers une nouvelle aventure !"

Deux tables plus loin, Océane tente de faire partir une tache tenace sur un camion en plastique.

"On leur redonne vie, s'amuse-t-elle. S'ils marchent bien, en route vers une nouvelle aventure !" Océane aime la polyvalence de son poste. Contrôle, bricolage et nettoyage. "L'ambiance est excellente, témoigne-t-elle. Tout le monde s'entraide et y met du sien." 

Au terme des 16 mois qu'elle passera dans cette structure, Océane est censée pouvoir se positionner sur un emploi stable ou une formation qui correspond à son projet professionnel. Elle aimerait devenir cariste, préparatrice de commandes.

"On leur redonne vie" Océane, salariée en insertion chez ATAO Joujou.
"On leur redonne vie" Océane, salariée en insertion chez ATAO Joujou. © France Télévisions Olivier Quentin

"Selon une étude de l'ADEME, explique Diane Bégard, coordinatrice du chantier de réemploi de jouets, on estime que 720 tonnes de jouets sont mises à la poubelle chaque année sur le territoire de Nantes Métropole."

En 2021, Joujou envisage de collecter 12 tonnes. "On a forcément de la perte, ajoute Diane, on espère remettre en circuit 60 % des jouets."

Ceux qui viennent déposer ici ont souvent une petite histoire à raconter sur la relation que leur enfant a eue avec l'objet. Ils espèrent qu'un autre enfant sera aussi heureux avec ce jouet.

 

Vendus à 50% du prix neuf

Pour le grand public, ces jouets seront vendus dans la boutique de Joujou, sur un site à venir. Mais certains seront aussi vendus à des professionnels de l'enfance, crèches, écoles, ludothèques, assistantes sociales. En moyenne, à 50% du prix neuf.

Quant aux jeux et jouets qui ne peuvent pas être récupérés (Joujou ne répare pas), ATAO a trouvé des filières de recyclage pour essayer au maximum d'éviter le passage en déchèterie.

 

Déposer chez Joujou

Pour déposer un jouet chez Joujou, s'assurer tout d'abord qu'il est en bon état puis contacter Diane Bégard au 07 68 27 26 31 afin de prendre rendez-vous avec elle, ou sur l'adresse joujou@atao-insertion.fr.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux sorties et loisirs jeunesse société famille noël événements emploi économie solidarité