A Nantes, 200 entrepreneurs du BTP manifestent

Ça circulait mal ce jeudi matin sur le périphérique et aux alentours de Nantes. Les entreprises du bâtiment, des travaux publics et  du paysage de Loire-Atlantique et de Vendée ont mené des opérations escargots.

Par Thierry Bercault

La suppression des tarifs réduits sur le gasoil non routier, voilà ce qui met en colère les entreprises du bâtiment, des travaux publics et  du paysage de Loire-Atlantique et de Vendée. Elles craignent que cela se traduise par une hausse du carburant de 60%, ce qui les pénaliserait.

Dès ce jeudi matin à 7h20, l'opération escargot des entrepreneurs du BTP a provoqué de très sérieux ralentissements sur Nantes, la RN 137, l'A83 et le périphérique Est.
Route du vignoble avant le pont de Bellevue sur le périphérique nantais, le 28 novembre 2019 / © France Televisions - Virginie Charbonneau
Route du vignoble avant le pont de Bellevue sur le périphérique nantais, le 28 novembre 2019 / © France Televisions - Virginie Charbonneau
200 manifestants s'étaient donnés rendez-vous dès 6h au péage du Bignon sur l'A83, à la porte de Retz sur la N 844, à l'aire du Cellier sur l'A11 et à l'aire de Treillières sur la N 137. Objectif : converger vers la préfecture à partir de 9h. 

Le trafic des trams et des bus a lui aussi très perturbé.

A cela s'est ajoutée une inondation sur le périphérique Est qui oblige les automobilistes à circuler sur une voie entre la porte de Sainte-Luce et la porte de la Chapelle. Le secteur est à éviter. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus