Nantes : entre manif et muguet, un brin de normalité pour le premier mai

Bien loin des foules habituelles des cortèges traditionnels du premier mai un cortège de plusieurs milliers de  personnes a tout de même défilé dans les rues du centre-ville de Nantes. Egalement présents dans les rues les vendeurs de muguet du premier mai autorisés malgré la crise sanitaire.

un cortège de plusieurs milliers de personnes défilent à Nantes pour le 1er mai 2021.
un cortège de plusieurs milliers de personnes défilent à Nantes pour le 1er mai 2021. © Christophe Turgis

Le cortège qui rassemble plusieurs milliers de personnes est parti à 10h depuis le Champ-de-Mars devant le siège de Nantes Métropole pour un défilé qui s'est conclu devant le Théâtre Graslin, en soutien au monde de la culture.

Entre 1500 et 2000 manifestants arpentent les rues de Nantes

© Olivier Quentin

Château des Ducs, Place du Commerce, Préfecture, le cortège emprunte les grands axes habituels du défilé du premier mai dans une ambiance calme.

Parmi les militants présents des membres de la CGT, FSU, du Parti Communiste, de Solidaires et de Sud.

Le mot d'ordre national est "pour l'emploi, les salaires,les services publics, la protection sociale, les libertés et la paix dans le monde".

Ce qui n'exlue pas des luttes plus locales de s'inviter dans le cortège.

Ainsi en fin de matinée un groupe des livreurs nantais en colère s'est joint à la manifestation.

les livreurs nantais en colère dans le cortège du défilé du premier mai 2021 à Nantes
les livreurs nantais en colère dans le cortège du défilé du premier mai 2021 à Nantes © Olivier Quentin

Des heurts éclatent en fin de matinée devant la préfecture quand un petit groupe de manifestants se détache du cortège.

Les forces de l'ordre lancent des gaz lacrymogènes et actionnent leur canons à eau pour disperser la foule.

des heurts entre manifestants et forces de l'ordre devant la Préfecture de Nantes le samedi 1er mai 2021
des heurts entre manifestants et forces de l'ordre devant la Préfecture de Nantes le samedi 1er mai 2021 © Olivier Quentin

D'après nos collègues de France Bleu Loire Océan des dégâts au mobilier urbain ont été constatés.

Les devantures de plusieurs commerces du centre-ville ont aussi été brisées par des petits groupes de casseurs.

Sur la Place Graslin, terme officiel de la manifestation, des prises de paroles syndicales se sont déroulées avant la fin de la manifestation vers 13h.

Les forces de l'ordre ont là aussi bouclé la place et fait usage de gazs lacrymogènes selon Ouest France.

Du muguet dans les rues aussi

En ce premier mai, autre tradition respectée , la vente du muguet du premier mai.

Malgré la crise sanitaire et les restrictions de déplacement la vente est tout de même autorisée.

Par des particuliers mais aussi par des fleuristes qui font partie des commerçes essentiels autorisés à ouvrir en cette période.

Exemple dans cette boutique du centre-ville de Nantes.

la vente est autorisée chez les fleuristes, les jardineries et les enseignes de la grande distribution
la vente est autorisée chez les fleuristes, les jardineries et les enseignes de la grande distribution © Nathan Cocquempot

"On a beaucoup plus de monde cette année, surtout en livraison" explique Louise Haurais, fleuriste.

Le brin de muguet se vend environ 1 euros 50 en ce premier mai 2021
Le brin de muguet se vend environ 1 euros 50 en ce premier mai 2021 © Nathan Cocquempot

Cette année encore 34 000 brins de muguet vont aller parfumer chacun des EHPAD de  Loire-Atlantique, soit 278 établissements.

La Fédération des Maraîchers Nantais, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, et le Département de Loire-Atlantique ont décidé de faire ce cadeau aux maisons de retraite du département.

80% de la production du muguet est réalisée dans le pays nantais.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie tradition culture