Nantes. Les espaces naturels et les hommes au festival Nature Nomade

Sur la rivière Sarapiqui au Costa Rica. Un pays en pointe dans la démarche écologique. / © Evelyne Jouset
Sur la rivière Sarapiqui au Costa Rica. Un pays en pointe dans la démarche écologique. / © Evelyne Jouset

Pour sa troisième édition, le festival Nature Nomade bivouaque de nouveau au Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes les 8, 9, 10 novembre. En des temps de grande incertitude écologique ce rendez-vous s'impose comme une nécessité pour aider à comprendre le monde. 

 

Par Evelyne Jousset

Les nomades qui participent à l'édition 2019 sont, comme tous ceux qui les ont précédé, en quête de vérité et dans une démarche d'alerte. Aller à la découverte du monde pour informer et tenter de le protéger d'une maltraitance qui s'annonce fatale, les voyageurs d'aujourd'hui ne sont pas que des aventuriers. Ils nous aident à prendre conscience de l'urgence d'agir. 

La biodiversité une urgence 

Parmi les invités, Sylvain Lefebvre. Ce photographe-vidéaste se passionne depuis 15 ans pour l'observation de la Nature. La biodiversité, d'abord, celle qui se trouve tout près de nous. Son film "Jardin sauvage", réalisé avec Marie-Anne Lefebvre, montre comment dans son propre jardin familial on peut oeuvrer pour une nature meilleure. En observant et en protégeant grâce à une démarche naturaliste spontanée. Mais de son jardin domestique aux forêts tropicales il n'y a qu'un pas de côté que le vidéaste franchit avec succès en tournant  "Selva , la forêt sous les tropiques".

Sac au dos, quelques sous en poche et petite caméra au poing, Marie-Anne et Sylvain quittent la France durant deux ans pour s'immerger dans les forêts tropicales du Nouveau Monde. Du Mexique à l'Equateur en passant par le Guatemala et le Costa Rica, leur expédition s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet d'éducation à l'environnement.
 

L'Arabie et la Corne d'Afrique du mythe à la réalité

A noter la présence de José-Marie Bel membre de la Société de Géographie, co-fondateur de l’Espace Reine de Saba à Paris. C'est un ethnologue, architecte, historien, spécialiste du Yémen et de l’Ethiopie. Cette région du monde est désormais en grand danger et engluée dans des conflits d'intérêts géopolitiques destructeurs.
 

Le Yémen en guerre

Quatre ans après le début de la guerre entre des rebelles yéménites chiites Houtis et une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite, le conflit s'enlise. Le pays s'enfonce dans le chaos, avec plus de 10 000 tués depuis 2015. Comment en est-on arivé là ? José-Marie Bel aura, certainement, une réponse lors de la conférence qu'il donnera sur "Ethiopie et Yémen, voyage en Corne d’Afrique". 

Avec Théodore Monod, il a arpenté le désert à la recherche des derniers encensiers du Hadramawt, en 1995. On lui doit le trés beau livre "Au Yémen avec Théodore Monod". 
 

Sur la mer aussi 

Après avoir parcouru les mers du monde, Isabelle Autissier invite desormais à considérer la mer comme un lieu d’aventure qu’il faut préserver. Première femme à avoir accompli un tour du monde en 1991, elle ecrit des récits de voyage, des romans, nouris de ses expériences et de cette sensibilité qui l'ont poussé à s'engager dans la sauvegarde des océans.  Elle est aujourd’hui présidente de la branche WWF France.

La mer est une émotion, mais c'est aussi une connaissance, sans laquelle il n'y a ni course, ni navigation possible. Découvrir les lois qui régissent cette nature, c'est aussi apprendre à l'apprécier et y construire sa liberté - Isabelle Autissier

 Le son de la vie 

Sophie Berger est la belle découverte de Nature Nomade. Grande voyageuse, munie de son micro, elle réalise des carnets sonores. Ici, une fois le décor raconter par la narratrice on se laisse porter par les sons qui nous laissent imaginer les lieux et nous font vivre des émotions. Les yeux fermés. Car le voyage sonore est une incroyable aventure. Un podcast en même temps qu'une oeuvre sonore pour voyager autrement. 
 

Les portraits de Stéphanie Ledoux 

Regarder les portraits de Stéphanie Ledoux, c'est déjà tout un voyage. Croqueuse de monde pour dévoiler la beauté de ses habitants c'est son projet depuis de nombreuses années. Ses portraits seront exposés salle Caillaud au Muséum d'Histoire naturelle et la dessinatrice voyageuse sera présente pour parler de son approche. Originaire de Toulouse elle sort son troisième beau livre "Trait pour trait".  Il rassemble ses trois dernières années de voyages en Polynésie, Colombie, Birmanie, Ehiopie, Istanbul, Chine, Viêt-Nam. Des portraits croqués sur le vif.

 Le dessin est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour voyager en plaçant la rencontre humaine au centre - Stéphanie Ledoux

© Stéphanie Ledoux
© Stéphanie Ledoux
Et des carnets de voyages il en sera question cette année encore avec les ateliers de la nantaise Lorette Vinet . Conférences, Café littéraires, expositions, le programme de Nature Nomade 2019 est ici 

Sur le même sujet

Les + Lus