Nantes : "Flots", 8 projets accompagnés par la Métropole pour vivre avec et sur la Loire

"Flots" est un appel à projets pour renouer avec le fleuve. 19 candidats, 8 projets retenus par la Métropole de Nantes, Le Grand Port Maritime de Nantes et Saint-Nazaire et Voies Navigables de France. Pour amener le public sur la Loire, et faire des projets, pour et avec elle.

Faire revenir les Nantais sur la Loire, c'est le but de l'appel à projets "Flots" de la Métropole de Nantes
Faire revenir les Nantais sur la Loire, c'est le but de l'appel à projets "Flots" de la Métropole de Nantes © Nantes Métropole

 

Jusqu'à présent les initiatives pour ramener des activités sur la Loire relevaient des collectivités locales. Le Navibus pendule depuis longtemps désormais entre Gare Maritime et Trentemoult, depuis peu entre le quai Wilson et le bas de Chantenay, et bientôt entre Chantenay et Trentemoult.

La métropole voulait ramener les habitants vers le fleuve, elle veut maintenant les faire naviguer sur son dos. Modestement, pas de cargos, pas de paquebots. Mais des initiatives, promesses d'expériences nouvelles, et porteuses de projets d'avenir.

 

Flots

Flots pour "Faisons de la Loire un lieu de mobilités et de services" est destiné à mettre en commun des initiatives éparses. "Appuyer, lever les freins qui pourraient entraver ces initiatives, la mise en œuvre des projets" indique Anthony Descloziers, maire de Sainte-Luce-sur-Loire, en charge de la Loire à la Métropole

Trois secteurs ont particulièrement inspiré les porteurs de projets, le tourisme, les services et les déplacements. On trouve pêle même, un Food Boat, un Taxio, un marché artisanal, un tour de l'île de Nantes, une découverte de la Loire amont et du vignoble.

 

Des approches prudentes

Des projets modestes, ou plus importants dès que la technologie pointe le bout de son nez. Une toue pour proposer un marché artisanal et des expositions de créateurs au long du fleuve représente un investissement de 30 000 €, quand le Naoned Foodboat, restaurant ambulant de cuisine de produits locaux du fleuve et de la mer atteint 150 000 euros. 150 000 euros encore pour la Compagnie des Bateaux du vignoble Nantais qui veut nous faire découvrir la Loire et ses abords entre l’île de Nantes et Le Cellier, à travers des croisières gourmandes.

 

Dès cet été, ou pour plus tard

Certains projets sont plus avancés, comme celui de la Compagnie des Bateaux du Vignoble Nantais de William Figureau, ou le Passe Partout de Quentin Vigneau, qui nous invitera, au départ de Chantenay, à faire le tour de l'île de Nantes. Ils seront prêts pour le mois de juin.

La plupart des autres projets le seront plutôt en 2022. Comme pour le Taxio, idée originale de taxi sur l'eau, "qu'on pourra réserver via une application mobile, mais aussi héler", selon ses promoteurs Michel de Franssu et David Bartoletti, "depuis les rives si on n'est pas trop loin d'un accès".

 

La Loire pour tous

Le projet Détours en Loire de Giovani Marino

 

Une mention particulière pour Détours en Loire, son promoteur, Giovanni Marino, est pilote en Loire et menuisier. Avec l’École Supérieure du Bois, il a restauré une toue cabanée accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR). Il propose que des points d’embarquement pour bateaux à fond plat soient construits le long du fleuve, et faciliter ainsi un accès pour tous.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
estuaire nature tourisme économie patrimoine culture