Nantes : la façade de l'ancien Hôtel de la Duchesse Anne démolie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Quentin
Il ne restera bientôt plus rien de l'ancien Hôtel de la Duchesse Anne à Nantes.
Il ne restera bientôt plus rien de l'ancien Hôtel de la Duchesse Anne à Nantes. © France Télévisions David Jouillat

Les travaux avaient commencé il y a deux semaines, ils deviennent plus visibles ce lundi avec la démolition de la façade de cet ancien hôtel dont le mur principal art déco faisait la fierté de la rue Henri IV, avant qu'un incendie ne vienne mettre fin à son histoire en 2004.

Ce lundi 15 février 2021 fera date dans l'histoire du quartier du château des Ducs de Bretagne à Nantes. Il restera dans les mémoires comme le jour où l'on a mis à terre les façades de l'Hôtel de la Duchesse Anne, un immeuble que les Nantais connaissaient et appréciaient pour sa façade art déco. 

Une vraie perte pour la ville, due à l'incapacité de l'un des propriétaires à envisager un avenir pour ce qui fut, à une lointaine époque, l'un des plus prestigieux établissements de Nantes.

Ce lundi donc, après deux semaines de travaux préparatoires, une pelleteuse a grignoté les derniers murs qui, il faut le dire, ne ressemblaient plus à rien. Le bel immeuble n'était plus qu'une verrue dans ce quartier où l'on attendait qu'une décision fut prise. De projet annulé en arrêté de péril, l'immeuble se mourrait.

voir la vidéo

Reste à savoir ce que l'on fera de ce grand vide. L'un des deux propriétaires, le plus actif, le groupe Giboire, a bien l'intention de reconstruire. Dans quel style, pour faire quoi ? Il faudra attendre, pour le savoir, que les Bâtiments de France se penchent sur les gravas.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.