Nantes : le détrousseur de vieilles dames repérait ses victimes en fonction de leur prénom

Publié le

Un homme a été interpellé à Nantes. Il est suspecté d'avoir escroqué des vieilles dames entre septembre 2020 et janvier 2021.

Elles ont pour prénom Paulette, Annette, Arlette ou Jacqueline, ces vieilles dames, dont la plus âgée est née en 1928, ont été la cible d'un homme qui les avaient repérées par leur prénom sur les Pages blanches.

L'histoire débute par la plainte d’une femme de 88 ans suite à l’escroquerie dont elle a été la victime en date du 10 octobre 2020 avec plusieurs utilisations frauduleuses de sa carte bancaire.

"Le mode opératoire était le suivant, un homme l’avait contacté par téléphone en lui expliquant qu’il y avait un problème avec sa carte bancaire (débits anormaux) et qu’il fallait qu’elle lui remettre son numéro de compte et son code confidentiel de carte bancaire, qu’ensuite un coursier employé de banque se présenterait chez elle afin de récupérer sa carte bancaire sous enveloppe", expliquent les policiers nantais, "le signalement du "coursier" était un homme de type métis, corpulence trapue au niveau du haut du corps, cheveux crépus et noirs".

C'est une enquêtrice de la brigade financière qui a fait le lien avec un homme de 32 ans auteur de faits similaires en 2013. En vérifiant la situation du suspect, elle s'est rendue compte qu'il était sorti de prison le 1er juillet dernier. 

"Un rapprochement était effectué avec 9 autres procédures avec ce même mode opératoire entre septembre 2020 et janvier 2021", précise la police nantaise. Les cartes bancaires des victimes étaient utilisées pour des retraits d’espèces au distributeur automatique de billets ou des achats de tabac.

L’individu a finalement été interpellé le 23 mars dernier place de la Petite Hollande à Nantes. Il a été placé en garde à vue avant une comparution immédiate.