Nantes : manifestations contre la venue d'Éric Zemmour au Zénith

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis .

La venue d'Éric Zemmour, polémiste d'extrême droite et probable candidat à l'élection présidentielle en 2022, au Zénith de Nantes ce 30 octobre a réuni plusieurs dizaines de personnes dans deux manifestations distinctes. L'une à l'initiative de Solidaires, l'autre d'organisations d'extrême gauche.

 

La venue d'Éric Zemmour au Zénith de Nantes est prévue pour 17h. Deux appels à manifester contre sa venue ont été lancés, l'un à 14h au miroir d'eau à l'initiative de Solidaires, et l'autre à 15h dans la zone commerciale d'Atlantis, à proximité du Zénith, à l'initiative d'organisations d'extrême gauche réunies sous la bannière de Nantes Révoltée.

Le rassemblement de Solidaires réunit des associations ou organisations comme Attac, Young for Climate, Personne à la rue, le PCF. Pour Solidaires Loire-Atlantique Éric Zemmour incarne l’extrême-droite, "une machine à exclure, à diviser et à casser les acquis sociaux. Le discours du presque candidat, comme celui des nationalistes et fascistes de tous poils trouve son ancrage dans les conséquences des crises que nous traversons".

 

Cinq cent personnes ont répondu à l'appel de Solidaires, qui réclame la réouverture à Nantes d'une maison du Peuple, "exigeant un toit pour tout.es, pour l’accueil inconditionnel des migrant.es".

Lacrymogènes au Zénith

Sur le parking du centre commercial Atlantis, 150 à 200 personnes étaient déjà réunies dès 15H. La passerelle qui conduit au Zénith au-dessus de la voie express était interdite depuis hier, et gardée par les forces de l'ordre.

Vers 16h, plusieurs dizaines de personnes, arborant des drapeaux anarchistes et scandant "Zemmour à mort, à mort les fachos" ont traversé la voie express pour rejoindre les accès du Zénith, débordant les forces de l'ordre, qui ont tiré des grenades lacrymogènes vers la foule en mouvement.

La préfecture de Loire-Atlantique indique que "650 personnes dont 150 d'ultra gauche et gilets jaunes particulièrement animés d'une envie d'en découdre ont réussi à s'approcher des grilles. Aucune interpellation n'a été faite mais un travail d'identification est désormais en cours", ajoutent les services de l'État.

À l'intérieur, Éric Zemmour, venu à Nantes pour la promotion de son livre "La France n'a pas dit son dernier mot", a pu se faire applaudir, comme un candidat en campagne, par 2000 fans, acquis à sa cause, revêtus de T-shirts Zemmour 2022 pour certains.

Le polémiste, qui n'a toujours pas affirmé sa candidature à l'élection présidentielle s'est contenté de qualifier les manifestants de "lointains descendants de Joseph Staline, dont on sait qui il était, et les centaines de milliers de morts qu'il a provoqués".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité