Nantes : le MRAP appelle à manifester pour empêcher le massacre des Kurdes par les Turcs en Syrie

Des avions de guerre ont frappé des zones civiles kurdes dans le nord de la Syrie / © Maxppp
Des avions de guerre ont frappé des zones civiles kurdes dans le nord de la Syrie / © Maxppp

Le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples demande au gouvernemant français d'intervenir de toute urgence auprès du Conseil de Sécurité pour empêcher l’invasion du Rojava par la Turquie. Un rassemblement est prévu à Nantes ce samedi.

Par Evelyne Jousset

L'abandon des alliés kurdes par Donald Trump a créé un vaste mouvement d'indignation à travers le monde. Une véritable onde de choc tant la guerre horrible pour éradiquer l'état islamique a marqué pendant de longues années les esprits. En laissant les turcs, ennemis ancestraux des kurdes, s'attaquer à eux il trahit non seulement les kurdes mais aussi les alliés occidentaux. Dont on attend une réaction concrète. 
 

Offensive sur le Nord-est de la Syrie 

Les Turcs ont lancé ce mercredi  9 octobre une offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie. Ce sont les régions voisines de la Turquie, notamment les zones de Tal Abyad et de Ras al-Aïn, qui ont été bombardées par l’aviation et l’artillerie turques. Puis les chars turcs sont entrés en Syrie. Et cela avec l'aval des Américains.

La situation est d'autant plus grave que cette région abrite les Kurdes qui ont été les premiers à lutter contre l'Etat islamiste et à en venir à bout. Depuis la chute du califat, ils surveillent plusieurs camps de prisonniers islamistes.  
 

Réactiver Daesh  

Cette offensive turque prend le risque de libérer et d'armer les combattants de Daesch pour lutter contre les Kurdes. Les Kurdes de Syrie qui surveillent dans cette région six camps de réfugiés, mais aussi de prisonniers.

Actuellement, plus de 80 000 personnes - femmes et enfants de membres de Daech en ultramajorité - s'y entassent dans ce qui ressemble plus à des prisons à ciel ouvert. Parmi ces détenus, se trouvent quelque 12 000 djihadistes, 10 000 Syriens et Irakiens, ainsi que 2 000 "étrangers". Parmi ces derniers se trouvent environ 400 Français, dont quelque 250 enfants.
 

Réactions

Une situation explosive qui concerne le monde libre. Le Nantais Jean-Marc Ayrault, ancien ministre des Affaires étrangères de François Hollande s'est exprimé sur Twitter. 

"Ne laissons pas le peuple Kurde se faire massacrer par l'armée turque et la complicité indigne de Donald Trump", écrit-il
 
Réaction également de Stéphane Le Foll, le maire du Mans , qui estime que "tout doit être mis en oeuvre pour cesser ce conflit qui est engagé par la Turquie en Syrie contre les Kurdes".
 Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat se demande ce "que fait Emmanuel Macron sur la question des Kurdes ?".
De son côté, le MRAP demande au gouvernement français d’intervenir de toute urgence, notamment auprès du Conseil de Sécurité et auprès du gouvernement turc pour empêcher l’invasion du Rojava par la Turquie.

Le MRAP appelle ses militants à participer samedi 12 octobre aux rassemblements à l’appel de la Coordination Nationale Solidarité Kurdistan dans différentes villes de France. A Nantes, une manfiestation aura lieu place du Commerce à 16h. 

 

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus