Nantes : une nuit blanche avec les chercheurs

3e édition de la nuit blanche des chercheurs Nantais à Stereolux.
Des expériences, des conférences, des performances pour partager avec le grand public, les travaux scientifiques de l'université de Nantes.

 
La "Nuit Blanche des Chercheurs" à Nantes
La "Nuit Blanche des Chercheurs" à Nantes © Eléonore Duplay / France3 Pays de la Loire
Gros succès pour cette troisième édition « Nuit Blanche des Chercheurs ». Cette année, au programme, c'est l'UFR de Staps qui a sélectionné le thème : dépasser ses limites.

L’occasion, par exemple de tester ses performances physiques et tester ses capacités, monter par exemple, sur un vélo et essayer la montée d’une étape de montagne pendant le tour de France… Pas facile, même pour les sportifs, mais cette expérience permet surtout aux chercheurs d’échanger sur leurs domaines de recherche. 
Pouvons-nous aller au-delà de nos capacités physiques ? Comment oublier la douleur et les freins pour accomplir des performances ? Le plaisir est-il plus fort que la souffrance ?

Autre sujet, la danseuse Elena Annovi avec le collectif fuse*, propose des paysages irréels, ils sont projetés en temps réel sur un écran en fond de scène et sur un écran holographique au premier plan, augmentant ainsi l’effet de profondeur et simulant l’absence de pesanteur, le collectif fuse*, poursuit son travail au croisement de l'art et de la science.

Un peu plus loin, le célèbre Joël de Rosnay, chercheur en biochimie et en informatique, 
Cet ancien champion de surf, toujours sur les vagues à 81 ans, est venu parler du dépassement, physique, et intellectuel.
 
 Joël de Rosnay, chercheur en biochimie et en informatique
Joël de Rosnay, chercheur en biochimie et en informatique © Eléonore Duplay / France 3 Pays de la Loire
 

L'important, c'est de partager, c'est ce que je dis à mes enfants et à mes amis quand vous avez lu un livre, que vous avez vu un bon film, l’important, c’est de partager avec vos amis, avec les autres, pour vous expliquer à vous-même pourquoi vous l’avez aimé ! C'est ça le dépassement.


A l'étage, direction les étoiles et l’espace. La planète mars, précisément, d'où le laboratoire nantais de planétologie reçoit régulièrement des nouvelles du robot Curiosity. Les milliers de photos envoyées ont permis de reconstituer intégralement l'environnement martien, une immersion en réalité virtuelle.

La nuit blanche des chercheurs est l'opportunité rêvée d’approcher ce milieu qui fait partie intégrante de la société. Plus de 1300 personnes ont accompagné les chercheurs nantais, aux limites de la nuit.

►Le reportage de notre rédaction : Eléonore Duplay et Christophe Amouriaux
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences sorties et loisirs recherche économie économie numérique espace sport