• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

PHOTOS. Nantes : la compagnie La Machine peaufine le Dragon de Calais

François Delarozière et la tête du Dragon de Calais / © Vincent Calcagni, France 3 Pays de la Loire
François Delarozière et la tête du Dragon de Calais / © Vincent Calcagni, France 3 Pays de la Loire

Le Dragon de Calais est actuellement en cours de fabrication dans les ateliers de la compagnie La Machine à Nantes. François Delarozière, son créateur, l'a présenté ce mercredi matin.

Par Fabienne Béranger

Sûr que Daenerys du Typhon de la maison Targaryen, Mère des dragons, Khaleesi de la grande mer herbeuse, L'imbrûlée et briseuse de chaînes (liste non exhaustive) en serait jalouse...

Le Dragon de Calais mesurera 25 mètres de long et pèsera 50 tonnes. L'animal est actuellement en cours de fabrication dans les ateliers de la compagnie La Machine à Nantes.

"25 mètres c'est à peu près deux 38 tonnes mis bout à bout", explique François Delarozière, pour nous donner une idée de la taille de son dernier bébé, "il sera moins haut que le grand Eléphant de Nantes ou que le Minotaure ou que Long Ma, il fera à peu près 10 mètres de haut".

Il sera couleur de l'océan, c'est la seule chose que je peux dire pour l'instant - François Delarozière

Le Dragon de calais sera bleu comme l’ocean / © Vincent Calcagni, France 3 Pays de la Loire
Le Dragon de calais sera bleu comme l’ocean / © Vincent Calcagni, France 3 Pays de la Loire
Le public embarquera par la "queue-escalier" de ce "dragon-lézard", 'c'est l'une des premières machines que l'on fera et qui aura une queue et un devant, c'est à dire qu'il n'y aura pas de dos".
Le Dragon de Calais
Chacune des créatures du bestiaire fanstastique de François Delarozière est unique, "un prototype".

"Je dessine pour chaque ville, pour chaque lieu, un projet spécifique, unique qui s'inspire du lieu, de son histoire"
poursuit François Delarozière, "on ne le sait pas, mais sous la croûte terrestre circulent des galeries et, dans ces galeries, vivent des créatures fantastiques. Et Calais est une porte de ce labyrinthe souterrain dans lequel le dragon est enfermé".

"Ce sont les travaux d'agrandissement du port de Calais qui ont descellé la pierre sacrée qui maintient le dragon enfermé",
conte François Delarozière, "il va réussir à s'échapper et à passer dans le monde de la surface".

C'est ainsi que le Dragon fera son apparition à Calais dans quelques mois.

L'antre du dragon, son lieu de repos quotidien, sera un "parapluie de verre, d’acier et de bois sculpté. Le soir, la serre laisse transparaître une douce lumière. Le Dragon est là, qui veille sur le port", précise la ville de Calais.

►Le teaser du Dragon
Teaser dragon de Calais

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus