• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : le procès du vol du reliquaire Anne de Bretagne s'ouvre lundi

© MARC OLLIVIER / maxPPP
© MARC OLLIVIER / maxPPP

Le reliquaire d'Anne de Bretagne, reine de France, avait été dérobé au musée Dobrée, dans la nuit 13 au 14 Avril 2018. Ecrin en or, gravé et surmonté d'une couronne, il avait été rapidement retrouvé. Quatre voleurs présumés comparaissent lundi devant le tribunal correctionnel de Nantes.  

Par Evelyne Jousset

Originaires de Saint-Nazaire, les voleurs présumés sont des amis de quartier âgés de 21, 23, 25 et 26 ans. Ils ont déjà été condamnés par le passé, dont deux frères pour des faits similaires. Outre le reliquaire, pièce d'orfèvrerie datant de 1514, une statuette hindoue dorée et une cinquantaine de pièces d'or composaient leur butin dont ils ne semblaient pas percevoir la valeur historique inestimable.

Patrimoine historique

Le conseil départemental de Loire-Atlantique, à l'époque des faits, avait insisté sur l'importance de cet acte:  "Bien plus qu'un symbole, l'écrin du coeur d'Anne de Bretagne appartient à notre histoire. (...) Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée de Dobrée depuis 1886". 

Des récidivistes connus des services de police

Le vol est constaté le lendemain matin. On pense à une commande d'un collectionneur véreux. A un appât du gain avec l'idée de faire fondre le métal. Comme les suspects de se cachent pas leur trace est rapidement remontée par les enquêteurs, qui finissent par mettre la main sur le trésor, le 28 avril, enfoui mais intact.

Les avocats relativisent, la justice veut comprendre    

"On a une affaire de vol mais qui n'est pas plus grave et pas plus ébouriffanteque d'autres dossiers", relativise Morgan Loret, avocat de l'un des quatre prévenus accusés de "vol d'un bien culturel" et "participation à une association de malfaiteurs".

Les juges devront pourtant s'attacher à préciser la responsabilité et le rôle de chacun la nuit des faits et le repérage effectué les semaines précédentes, capturé par la vidéosurveillance. Les images montrent "qu'ils savent où ils vont de manière précise, ils sont allés vite, se sont répartis les rôles: c'était préparé, c'est certain", confie une source proche du dossier. 

Depuis sa restitution, l'écrin de la reine est conservé à l'abri des regards, dans un endroit tenu secret.

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus