Notre-Dame-des-Landes : les opposants acceptent de libérer les accès au site

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger

Les opposants ont annoncé ce mercredi après-midi que leur mouvement s'engageait à libérer la D781 notamment, précisant qu'une "intervention policière ne ferait qu'envenimer la situation".

Dans une ambiance bon enfant et détendue, les opposants au projet d'aéroport du grand ouest se sont réjouis de voir que "le projet sera définitivement nul et non avenu le 8 février" ​car "la DUP ne sera pas prolongée".
La déclaration d'utilité publique avait été publiée en 2008, pour une durée de 10 ans.

Lors de leur conférence de presse, les opposants ont annoncé qu'ils libéreraient les accès au site de Notre-Dame-des-Landes. 
Ils ont également demandé "une période de gel de redistribution institutionnelle des terres" ,souhaitant que la Zad puisse "rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole".
Les "propriétaires expropriés devront retrouver leurs terres", ont également demandé les opposants.

Les opposants au projet d'aéroport du grand ouest maintiennent leur grand rassemblement prévu sur la Zad le 10 février prochain.