Polémique Netflix : le film Okja projeté gratuitement pendant le festival SoFilm Summercamp à Nantes

© Extrait du film Okja
© Extrait du film Okja

La plateforme de streaming légal pèse aujourd'hui dans la production cinématographique et elle souhaite le faire savoir. Pour la première fois, Netflix diffuse sur grand écran une de ses productions. Et le festival SoFilm Summercamp a prévu de le projeter le jour de sa sortie. 

Par Cathy Dogon

Okja est un énorme cochon génétiquement modifié. Mija s'en occupe sans relâche depuis des années au milieu des montagnes de la Corée du Sud. Mais une multinationale capture l'animal. Mission de sauvetage pour Mija qui croise sur sa route plusieurs groupes de "capitalistes, démonstrateurs et consommateurs détérminés" peut-on lire sur Allociné

"Okja" est un film plutôt enlevé, parfois spectaculaire, qui se double de plusieurs messages, en faveur de l'écologie et contre le capitalisme.

 


Le "conte fantastique et écolo" comme l'appelle l'AFP est signé par le Sud-Coréen Bong Joon-ho. Depuis deux mois, une polémique enfle autour de lui. Netflix a annoncé ce vendredi 23 juin que le film serait finalement projeté, notamment à Nantes, durant le SoFilm Summercamp. 

La plateforme de streaming légal s'apprêtait à ne pas diffuser le film dans l'hexagone, à cause de sa réglementation : en France, Netflix doit attendre trois ans après la sortie en salles pour diffuser une oeuvre sur ses réseaux. Okja n'a donc pas été présenté au Festival de Cannes.

Réaction en Corée du Sud : trois exploitants ont boycotté le long métrage tant que Netflix se pliait à cette exception français et ne renoncerait pas à le mettre simultanément en ligne. 


A Nantes, Okja sera projeté deux fois ce mercredi 28 juin, jour de son dévoilement au grand public. Et gratuitement ! Sofilm Summercamp offre cet oeuvre inspirée de l'univers de Miyazaki. Rendez-vous à 19h à Stereolux ou en plein air sous les Nefs des chantiers navals à 22h30. 

Contacté, Thierry Lounas qui dirige le magazine SoFilm, se réjouit de ces projections qui seront les seules en France pour ce film. Il commente : 

C'est encore chaud, nous recevons des pressions. Mais il est primordial de voir le cinéma sur grand écran. 


En plus de remettre en cause le capitalisme, Netflix avec ce film arrivera-t-il à chatouiller la réglementation française en matière de diffusion ? 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus