Portrait. L’artiste iranienne Samaneh Atef a choisi la France pour continuer à peindre

Samaneh Atef a quitté l’Iran, avec son mari, il y a deux ans pour venir s’installer en France. Cette artiste iranienne dénonce l’absence de droits fondamentaux pour les femmes dans son pays. Elle rêve de voir, un jour, ses compatriotes libres et heureux.

Samaneh, 33 ans, a quitté son pays début 2020 afin de pouvoir exercer son métier d’artiste. Parce que ça devenait trop compliqué. "Trop de pression. Trop de censure", dit-elle. "J’ai eu beaucoup de problèmes. Il m'était très difficile, par exemple, de me rendre aux cours de théâtre, de musique, car dangereux et pas adaptés pour les femmes qui n’ont pas accès aux droits humains fondamentaux". Elle n’avait aucun endroit pour pouvoir exposer ses œuvres qui représentent justement les femmes et leurs droits. Samaneh a choisi la France. Deux pays aux "cultures très proches" selon elle.

"J’ai pu exposer à Paris, à Marseille. Je me suis fait plein d’amis en France, un pays que j’aime beaucoup".

La jeune artiste a aussi exposé récemment à Nantes, à la galerie d'art "Le jardin des formes".

Ses parents et ses frères habitent toujours en Iran. Elle a parfois du mal à les joindre "parce qu’avec la révolution, le gouvernement coupe parfois l’accès à Internet. J’ai pu voir mes parents en Turquie l’an passé. Ça faisait deux ans qu’on ne s’était pas vus".

La mort en détention de l’étudiante iranienne de 22 ans, Masha Amini, en septembre 2022, a déclenché une vague de manifestations dans tout le pays. Elle avait été arrêtée par la police des mœurs pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique imposant notamment le port du voile en public pour les femmes. Des centaines de personnes ont été arrêtées et dix-sept d’entre-elles condamnées à la peine capitale.

Depuis la France, Samaneh "rêve de voir, un jour, ses compatriotes libres et heureux". Elle dessine actuellement une robe qu’elle portera le jour où elle rentrera dans son pays libre.

"Quand j’ai quitté l’Iran, je n’avais aucun espoir pour que le pays change. Aujourd’hui, avec mes amies iraniennes, nous avons plein d’espoir. Nous, Iraniens, croyons à la liberté et à la vie".

►Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv